We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
FUKUSHIMA
  • TOKYO
  • FUKUSHIMA

MIRAI & SAMURAI

Ce voyage vous fera découvrir aussi bien le futur au contact des technologies les plus modernes à Tokyo, que le passé à travers l'histoire et la culture à Aizu, la ville des samouraïs.

Official Tokyo Travel Guide
http://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://iplayfukushima.com/

Voyageurs

  • Traveled : October, 2017 Christine Tran
    Bloggeuse
    Pays de résidence États-Unis
  • Traveled : October, 2017 Melinda Joe
    Journaliste
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: États-Unis

Aéroport international de Los Angeles

ANA105 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Christine Tran

    Il est extrêmement pratique de voyager avec ANA, car la compagnie dessert plus de 40 destinations. Le personnel de cabine d’ANA était aux petits soins, les fauteuils étaient confortables et le dossier était inclinable, permettant ainsi de se détendre pendant le vol. Les choix proposés en matière de repas étaient excellents et en comparaison d’autres compagnies il s’agit des meilleurs plats auxquels j’ai goûtés dans un avion. La sélection des derniers films proposée par ANA m’a permis de passer un vol très agréable.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

Aéroport international de Tokyo-Haneda

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

  • Christine Tran

    Je recommande à quiconque souhaite visiter la région du Tohoku de se procurer un JR East Pass (région du Tohoku), car il permet de se déplacer très facilement pour un coût raisonnable. L’acquisition du JR East Pass peut se faire dans les aéroports de Narita et de Haneda, dans les principales gares ferroviaires ou en ligne.

Centre d’art de Roppongi - complex665more

Centre d’art de Roppongi - complex665

Le centre complex665 a ouvert ses portes le 21 octobre 2016. Il regroupe trois galeries d’art moderne –Koyama Tomio Gallery, ShugoArts et Taka Ishii Gallery– mondialement réputées et qui ont toutes trois ouvert en même temps dans ce centre. C’est une occasion unique pour les visiteurs de venir admirer des œuvres fortes qui incarnent la beauté et la délicatesse de l’art japonais et qui sont exposées dans des galeries dotées chacune de leur propre caractère. Les visiteurs pourront également faire une promenade artistique dans les autres musées et galeries présents dans le quartier, tels que le musée Mori ou le Centre national des Arts de Tokyo.

  • Christine Tran

    Le Musée Mori est un musée d’art contemporain situé dans le complexe Roppongi Hills. Il propose des expositions temporaires toute l’année. L’une de ces expositions, « Recycle and Build », proposait d’explorer la relation entre ville et recyclage. C’était très intéressant de voir comment différents artistes représentaient des expériences passées ou historiques.

    Azabu Kyotoku permet de déguster les meilleures nouilles udon de Tokyo. Je recommande à toutes celles et ceux qui se rendent au Musée Mori d’y faire un saut. Les udon étaient absolument succulents et les plats d’accompagnement compris dans le menu étaient délicieux.

    Ce bâtiment de trois étages dans lequel se trouvent Tomio Koyama Gallery, ShugoArts et Taka Ishii Gallery, est situé à Roppongi à côté d’autres galeries d’art. La visite vaut vraiment le coup car ils y exposent les œuvres d’art contemporain les plus intéressantes du Japon. La série « Light of », exposée à Tomio Koyama Gallery est l’une des expositions du moment. Les œuvres capturent des feux d’artifice scintillant dans les ténèbres ou tirés lors de concerts en plein air. Un autre événement à ne pas manquer est l’exposition « Moved » de Taka Ishii Gallery, qui rassemble les dernières œuvres de vingt artistes japonais et internationaux.

  • Melinda Joe

    Ouvert en 2003, le Musée Mori est l’un des premiers musées de Tokyo consacré à l’art contemporain, en plus des diverses expositions sur la mode, le cinéma et la pop-culture. À la place d’une collection permanente, le musée propose des expositions temporaires à un rythme soutenu. Le 52e étage offre une vue panoramique de la ville de Tokyo, et au 54e étage il y a un observatoire à ciel ouvert.

    Situé de manière très commode dans le complexe Roppongi Hills, le restaurant décontracté Azabu Kyutoku propose les très appréciées inaniwa udon (nouilles à la texture soyeuse faites maison), des huîtres fumées, du saumon mijoté à la sauce soja et des plats de saison comme de petites salades de champignons au mentaiko (œufs de poisson). Un véritable délice !

    Situé dans l’une des rues adjacentes à la gare de Roppongi, le Complex 665, qui a ouvert ses portes l’année dernière rassemble dans un bâtiment de trois étages trois éminentes galeries consacrées à l’art contemporain : Shugo Arts, Tomio Koyama Gallery et Taka Ishii Gallery.

Ligne Toei Oedo
Roppongi → Shiodome
Ligne New Transit Yurikamome
Shiodome → Telecom Center
Environ 45 minutes
600 yens

A environ 7 minutes à pied de la station Telecom Center

Miraikan - Musée national des sciences émergentes et de l’innovationmore

Visites recommandées

Miraikan - Musée national des sciences émergentes et de l’innovation

Le musée national des sciences émergentes et de l'innovation "Miraikan" présente les sciences et technologies de pointe du point de vue de l'"innovation", au moyen de méthodes diverses telles que desexpositions permanentes ou thématiques, des sessions d'échange, des ateliers expérimentaux, Internet, des publications, des vidéos, etc. Le musée développe également des méthodologies de communication et de présentation de ce domaine particulièrement spécialisé et hautement technique, afin de le rendre plus accessible.

  • Christine Tran

    Visiter le musée national des sciences émergentes et de l'innovation « Miraikan » à Odaiba est une expérience absolument unique. On peut y apprendre l’évolution des formes de vies connues aujourd’hui, les catastrophes naturelles à travers l’histoire et assister à une démonstration d’ASIMO, un robot humanoïde ! Au rez-de-chaussée il y a des UNI-CUB, j’en ai donc profité pour en essayer un. Il s’agit d’un appareil de mobilité personnel dernier cri, entre le robot et la voiture, que l’on contrôle avec le poids du corps.

  • Melinda Joe

    Si le musée national des sciences émergentes et de l'innovation « Miraikan » ravira les enfants, il enchantera aussi les adultes à la curiosité aiguisée. Les expositions regorgent d’activités qui stimulent l’exploration par soi-même, mais des guides scientifiques sont également présents pour fournir des explications plus détaillées. Le globe terrestre Geo-cosmos, qui permet de voir la météo en temps presque réel, est tout à fait saisissant et il invite toutes sortes de réflexions sur l’avenir de la planète.

Ligne New Transit Yurikamome
Telecom Center → Toyosu
Ligne Yurakucho du métro de Tokyo
Toyosu → Yurakucho
Environ 45 minutes
490 yens

Corido Gaimore

Corido Gai

La Corido Gai est une rue qui relie la gare de Yurakucho à la gare de Shimbashi en longeant la voie ferrée.
De nombreux bars izakaya et restaurants se sont installés les uns à côté des autres dans cette rue où les visiteurs peuvent passer une bonne soirée pour un prix raisonnable.

  • Christine Tran

    Le Corridor Gai est l’une des rues les plus populaires de Ginza. C’est un lieu apprécié par les personnes qui travaillent dans les environs, très animé les soirs de semaine. J’ai beaucoup aimé l’ambiance de la rue, ses éclairages, l’amabilité des gens qui y passent et je suis entrée dans un établissement pour y déguster une petite pâtisserie.

    Après ma ballade dans Corridor Gai, je suis allé dîner dans un restaurant de cuisine traditionnelle japonaise. Situé au premier étage d’un bâtiment qui se trouve au centre de Corridor Gai, le Kokappo Ohashi Ginza est l’endroit rêvé pour dîner. Il dispose de pièces privatives et d’un forfait boissons à volonté. L’ambiance du restaurant est des plus calmes, parfait pour un rendez-vous amoureux.

  • Melinda Joe

    Avec ses rangées de restaurants et de bars très animés, le Corridor Gai est l’un des endroits les plus fameux pour sortir dîner. La rue s’étend le long des voies de chemin de fer entre Shimbashi et Yurakucho et a su conserver l’atmosphère pétillante du vieux Tokyo.

    Le Kokappo Ohashi Ginza propose une cuisine japonaise informelle dans une ambiance raffinée et dispose de tables privatives. Le menu dégustation est accompagné de saké et de shochu, une liqueur japonaise distillée.

Environ 15 minutes

Tokyu Stay Shimbashi

  • Christine Tran

    Le Tokyu Stay Shimbashi se trouve à proximité de la gare JR Shimbashi, l’un des grands centres de desserte de la capitale, et de la station Onarimon de la ligne Toei Mita-sen. Les chambres sont belles et confortables. Elles sont équipées d’un petit réfrigérateur, d’une grande baignoire, d’un bureau et ont l’air conditionné. Mon séjour y a été des plus agréables et j’y reviendrai certainement lors de mon prochain passage à Tokyo.

  • Melinda Joe

    Le Tokyu Stay Shimbashi est situé en plein cœur de Shimbashi et permet de rejoindre rapidement en train ou en taxi la gare de Tokyo, ce qui est très pratique pour prendre le Shinkansen. Pour le petit déjeuner, un buffet propose des plats japonais et occidentaux tels que des œufs brouillés, du riz ou encore de la soupe miso.

Deuxième jour

TOHOKU(FUKUSHIMA)

Gare de Tokyomore

Gare de Tokyo

Le bâtiment en briques rouges Marunouchi, très apprécié depuis longtemps comme le visage de la gare fr Tokyo, a fini d'être restauré en octobre 2012 et a ainsi retrouvé son aspect d'origine. Les visiteurs peuvent désormais ressentir les 100 ans d'histoire du bâtiment et son atmosphère unique. A l'occasion de la réouverture du bâtiment Marunouchi, le Tokyo Station Hotel et la Tokyo Station Gallery ont également rouverts leurs portes. L'hôtel Tokyo Station est le seul hôtel au Japon qui soit aménagé dans un bâtiment désigné Bien culturel important. Il a été conçu dans un style raffiné inspiré de l'architecture classique européenne et s'accorde parfaitement avec le magnifique extérieur du bâtiment Marunouchi.

JR Shinkansen (JR EAST PASS) Afficher les détails

  • Christine Tran

    J’ai adoré mon voyage en Shinkansen ! Le train est muni de toilettes et les compartiments pour bagages sont spacieux. Les fauteuils, dont l'orientation est modifiable pour toujours être dans le sens de la marche, sont extrêmement confortables et relativement calmes ; particulièrement appropriés pour les longs trajets. Ce train arrive toujours à l’heure et il est réputé pour sa ponctualité exemplaire. J’ai voyagé un peu partout à travers le monde et j’ai eu l’occasion de prendre le train des centaines de fois, mais aucun d’entre eux n’a jamais été aussi propre et efficace que le Shinkansen.

  • Melinda Joe

    Le service ferroviaire japonais est imbattable. Le Shinkansen est mon moyen de locomotion préféré. Il est toujours d’une grande propreté, très confortable et d’une ponctualité phénoménale.

Gare de Koriyamamore

Gare de Koriyama

De cette gare, les voyageurs pourront prendre la ligne à grande vitesse Tohoku Shinkansen, la ligne principale Tohoku, la ligne Ban'etsu West et la ligne Suigun. Les voyageurs pourront également profiter d'un centre commercial à l'intérieur de la gare, et de l'institut Big-I, qui contient un hall d'observation et le musée de la science S-Pal, juste devant la gare.

Ligne JR Ban’etsu West
Gare de Koriyama → Gare de Aizuwakamatsu
Environ 1 heure et 10 minutes
1 144 yens

Bus Aizu Wakamatsu Classic Town “Haikarasan”
"Aizuwakamatsu" → "Tsuruga-jo Iriguchi"
Environ 15 minutes
210 yens

Château de Tsurugajomore

Visites recommandées

Château de Tsurugajo

Il s'agit du symbole d'Aizu, la ville des samouraïs. Ce château réputé imprenable résista pendant un mois à un siège durant la guerre civile qui agita le pays à la fin de l'époque d'Edo (1868-1869). L'époque des samouraïs prit fin, le donjon fut détruit en 1874 et seuls subsistèrent ses murs de fondation. C'est seulement en 1965 qu'il fût reconstruit, exauçant ainsi le désir des habitants de la ville. En 2011 d'importants travaux de restauration ont permis de lui faire retrouver l'apparence qu'il possédait avant sa destruction avec un toit couvert de tuiles rouges. Aujourd'hui, le château est devenu le principal attrait touristique de la région d'Aizu et attire de nombreux visiteurs venus admirer la floraison des cerisiers au printemps ou les feuillages chatoyants des érables en automne.

  • Christine Tran

    J’ai commandé des tempura soba. La soupe était salée juste comme il faut, les nouilles étaient cuites à la perfection et la tempura avait la texture idéale. À la fin du repas, j’ai bu une soupe rallongée avec l’eau de cuisson des soba. C’est une astuce utilisée pour ne pas gaspiller de nourriture. Je recommande l’établissement à toutes celles et ceux qui veulent manger quelque chose de chaud.

    Le château Tsurugajo a été bâti en 1384, il a donc plus de 600 ans d’histoire. À l’origine il avait une fonction militaire, mais de nos jours c’est devenu un musée consacré aux samouraïs. Au sommet du château, il y a un observatoire qui permet d’apprécier les sensationnels paysages de Fukushima. La visite du château Tsurugajo a été l’un des meilleurs moments de ce voyage, c’est pourquoi je recommande fortement d’y aller. J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir l’histoire du château, à apprendre des tas de choses sur les samouraïs et surtout à pouvoir profiter de la magnifique vue depuis le château.

    Le Sazaedo se trouve juste à côté du château Tsurugajo. C’est une pagode en bois de forme hélicoïdale qui a été construite au 19e siècle. Elle a été érigée à l’endroit où les membres de la compagnie Byakkotai se suicidèrent en 1868. Cette troupe avait pris part à la guerre de Boshin qui avait opposé l’armée du Shogun qui combattait pour protéger l’ancien régime à celle du nouveau gouvernement qui cherchait à en instaurer un nouveau. Avec son escalier en colimaçon, ce temple bouddhiste est tout à fait unique. J’ai été très émue de pouvoir apprendre l’histoire du lieu et de me trouver là où les évènements s’étaient déroulés.

  • Melinda Joe

    Le restaurant de nouilles soba Kamishiroya est situé à proximité du château Tsurugajo. Ce charmant établissement sert de délicieuses nouilles de sarrasin. Bravant la froidure de l’automne, je me suis régalée en dégustant un kamo-seiro : des nouilles froides servies dans un bouillon au canard et à l’oignon.

    Le château Tsurugajo a été bâti en 1384, détruit en 1874 puis reconstruit en 1965. Cette forteresse de plusieurs étages abrite un musée relatant l’histoire du clan Aizu et du régime Tokugawa. Murs et douves sont d’origine et doivent être encore plus belles au printemps, lorsque les cerisiers sont en fleurs.

    La tragique histoire de la compagnie Byakkotai, composée de jeunes hommes qui prirent part aux combats pendant la Guerre de Boshin en 1868 pour protéger leur ville natale et se suicidèrent loyalement en croyant à tort que la fumée noir qui se dégageait des environs du château était le signe qu’il était tombé, est immortalisée dans le monument commémoratif et les rangées de tombes sur le mont Iimoriyama. Le Sazaedo et ses courbes complexes se trouve quant à lui sur la route principale. C’est un bâtiment de bois très impressionnant dont l'escalier en colimaçon est d’une architecture tout à fait unique.

Bus Aizu Wakamatsu Classic Town “Haikarasan”
"Tsuruga-jo Iriguchi" → "Higashiyama-onsen-eki"
Environ 15 minutes
210 yens

Un service est disponible pour emmener les visiteurs de l’arrêt de bus au château en environ 3 minutes sur un simple coup de téléphone.

Sources thermales Harataki de Higashiyama Onsen

  • Christine Tran

    Outre divers menus, le dîner dans ce ryokan (auberge) est un buffet qui offre une sélection de mets très variée. Les légumes et poissons servis étaient tous extrêmement frais. Lors de cette soirée, j'ai tout particulièrement apprécié la fondue nabe à réaliser avec les ingrédients et légumes de son choix.

    Le joli ryokan dans lequel j’ai passé la nuit dispose de deux grands bains, l’un à l’intérieur, l’autre à l’extérieur. Ce ryokan est d’une très grande propreté et le personnel y est vraiment aux petits soins. Le ryokan lui-même est divisé en plusieurs bâtiments, qui offrent chacun de très belles chambres avec vue sur le cours d’eau. J’ai passé un moment très agréable dans les bains. Écouter le bruit de l’eau qui coule plongée dans le bain en extérieur a été l’une des expériences les plus relaxantes de ma vie.

  • Melinda Joe

    J’ai beaucoup aimé le romantique paysage japonais de cette ville de bains thermaux onsen qui s’étend tout du long de la rivière depuis la gare de Higashiyama-onsen jusqu’au ryokan Harataki. Revêtue d’un yukata, j’ai pris mon dîner qui composé de sashimi de saison, d’un shabu-shabu de fines tranches de porc, de tofu, de yuba (peau de tofu) et encore bien d’autres plats dont je suis allée me servir au buffet. Le saké local, nommé « Kokken », accompagnait à merveille le kozuyu, une spécialité servie en soupe à base de coquilles Saint-Jacques séchées, de légumes et de petits croûtons de son.

    En plus du grand onsen collectif, il existe aussi à Harataki des onsen privatifs, que l’on peut louer moyennant supplément. Celui dans lequel je me suis baignée se trouvait juste à côté d'une cascade. Les chambres étaient spacieuses et très bien arrangées, avec vue sur la rivière.

Troisième jour

Sources thermales Harataki de Higashiyama Onsen

Bus Aizu Wakamatsu Classic Town “Haikarasan”
"Higashiyama-onsen-eki" → "Wakamatsu Ekimae"
Environ 20 minutes
210 yens

Ligne Tadami d’Aizu Railway
Gare de Aizuwakamatsu → Gare de Yunokami Onsen
35 minutes
1 030 yens

Ligne Edamatsu en direction d’Ouchi-kami 
"Yunokami Onsen-ekimae" → "Ouchi-shimo"
15 minutes
430 yens

Ouchi-jukumore

Ouchi-juku

Ouchi-juku est une ville de relai construite aux alentours de 1640 et située sur la route qui relie Aizuwakamatsu à Imaichi (aujourd’hui intégrée à la ville de Nikko). Ouchi-juku a prospéré comme voie de communication et de transport de biens et en tant que site de passage du seigneur du château de Tsurugajo quand il devait se rendre à Edo (actuelle Tokyo). Ses habitations traditionnelles couvertes d'un toit en chaume n'ont pas changé d'aspect depuis l'époque d'Edo et ont été classées zone protégée de biens architecturaux traditionnels importants au patrimoine japonais. On peut y déguster diverses spécialités locales telles que le "Negi soba" (nouilles de sarrasin dégustées à l'aide d'un poireau en guise de baguettes) ou des sandwichs d'Iwana, poisson de la famille des salmonidés.

  • Christine Tran

    Ouchi-juku est une importante ville de relais dont les bâtiments servent de magasins, d’auberges et de restaurants. La plupart d’entre eux ont été conservés tels qu’ils étaient avant la restauration de Meiji, et c’est devenu un site touristique célèbre. Avoir des échanges avec les habitants et goûter à la culture du lieu sont des expériences qui m’ont beaucoup plu. Ça doit être très beau quand l’endroit est recouvert de neige en hiver. Un endroit qui assurément vaut le déplacement si vous êtes dans la région pendant l’hiver.

  • Melinda Joe

    Situé à une heure environ depuis Aizu Wakamatsu, ce petit village permet de savourer une atmosphère d’antan grâce aux beaux bâtiments aux toits de chaumes qui ont été conservés.

Ligne Edamatsu en direction de Shimogo-chugakko 
"Ouchi-shimo" → "Yunokami Onsen-ekimae"
15 minutes
430 yens

Ligne Tadami d’Aizu Railway et ligne JR Ban’etsu West
Gare de Yunokami Onsen → Gare de Aizuwakamatsu → Gare de Kitakata
1 heure et 37 minutes
1 160 yens

Promenade à Kitakatamore

Promenade à Kitakata

La ville de Kitakata est célèbre pour ses ramen (soupe de nouilles) et ses sakés japonais. Elle compte également plus de 4 200 entrepôts traditionnels répartis dans toute la ville. Les visiteurs sont invités à se promener dans la ville, à pied ou en calèche, pour découvrir tous ces entrepôts pleins d’histoire.

  • Christine Tran

    Les ramen Kitakata sont ce que j'ai le plus apprécié à l'occasion de ce voyage à Fukushima ! Ces ramen sont plutôt simples avec leurs nouilles plates légèrement courbées et leur soupe de sauce soja à base de porc et de niboshi (petites sardines desséchées). Soyez sûrs d’y aller de bonne heure car il y a toujours la queue et les derniers arrivés ne sont pas certains d’être servis !

    De nombreux restaurants très sympathiques se trouvent le long de la rue Otazuki Kura et il y a même un sanctuaire shinto consacré aux nouilles ramen devant une boutique de ramen. J’ai appris comment on fabriquait le saké en allant visiter la brasserie Ohara Shuzo. Il s’agit de l’une des meilleures fabriques de saké, et on le fait en diffusant la musique de Mozart ! La dégustation de saké était très chouette et m’a permis de goûter différents sakés brassés sur place.

  • Melinda Joe

    La petite ville de Kitakata est célèbre pour ses délicieuses nouilles ramen. Pendant le week-end le temps d’attente pour déguster les ramen à la sauce soja que propose le fameux établissement Abe Shokudo peut atteindre jusqu’à deux heures, ce qui est tout à fait compréhensible, car la texture des grosses nouilles se marie à la perfection avec la soupe très riche.

    L’une des particularités de la ville de Kitakata réside dans le nombre d’entrepôts traditionnels appelés kura répartis çà et là. La ville a par ailleurs aussi vu naître la fabrique de saké Ohara Shuzo, qui en produit depuis 1717. C’est dans ce bâtiment datant de l’époque d’Edo qu’ils brassent des sakés fruités et aux parfums subtils. Le directeur de Ohara Shuzo considère que la subtilité de ces sakés provient du fait que des symphonies de Mozart sont diffusées tous les jours durant le processus de fermentation.

Ligne JR Ban’etsu West 
Gare de Kitakata → Gare de Aizuwakamatsu
Environ 18 minutes
320 yens

Ligne rapide Iwaki - Koriyama - Aizuwakamatsu
Environ 3 heures
2 400 yens

Ligne JR Joban
Gare de Iwaki → Gare de Yumoto
Environ 10 minutes
200 yens

  • Christine Tran

    La ville est absolument charmante et offre un vaste choix de boutiques, restaurants et de bars. Nous nous sommes arrêtés dans un restaurant de sushi où nous avons commandé un omakase (la sélection du chef) qui nous a permis de goûter toutes sortes de sushis. Le poisson fondait dans la bouche et me donnait envie d’en reprendre à chaque bouchée.

  • Melinda Joe

    De par sa proximité avec l’océan, Iwaki Yumoto bénéficie de produits de la mer d’une fraîcheur exceptionnelle. Dans un petit restaurant de sushis situé à deux pas du Ryokan Koito, j’ai pu déguster les meilleurs sushis qu’il m’a été donné de manger récemment, en plus de quelques autres plats tels que du chawanmushi (un flan salé aux œufs à la vapeur) et du maquereau grillé.

Source Iwaki Yumoto Onsen et auberge Koito Ryokan

  • Christine Tran

    Quand je suis arrivée au ryokan, le propriétaire est venu m’accueillir. L’hospitalité est toujours la bienvenue lorsqu’on séjourne dans un hôtel. Le ryokan était d’une grande propreté, il était confortable et la vue depuis ma chambre était absolument charmante. La source thermale onsen était fantastique, la température était parfaite et j’ai vraiment pu me détendre.

  • Melinda Joe

    J’ai passé des moments très agréables au Ryokan Koito, une auberge que quelques instants en voiture suffisent pour rejoindre depuis la gare de Iwaki Yumoto. L’établissement dispose de deux bains thermaux onsen (l’un à l’intérieur, l’autre à l’extérieur) dont l’eau, riche en souffre, semble presque savonneuse au toucher. On raconte que cette eau a des vertus apaisantes pour le corps et qu’elle permet d’avoir une belle peau. Une fois sorti du bain, le bar situé au premier étage permet de déguster d’excellents sakés tels que du Jikon ou du Hiroki.

Quatrième jour

Source Iwaki Yumoto Onsen et auberge Koito Ryokan

  • Christine Tran

    De nombreux poissons sont morts lors du tsunami de 2011 et l’aquarium a dû être reconstruit. Il y a maintenant à nouveau de nombreux poissons et des fossiles et c’est vraiment très intéressant. Cet aquarium permet d’apprendre beaucoup de choses dans le biotope de la « mer de Shiome » ainsi que sur l’évolution de la vie marine et sur les récifs de corail. L’une des expositions, « Des lieux de pêche jusqu’à la table », permet aux visiteurs d’apprendre des choses à propos des animaux marins et d’éveiller leurs consciences aux problèmes environnementaux. Cela m’a beaucoup plu d’apprendre comment les animaux vivent dans les rivières et sur les côtes de Fukushima.

    J’ai adoré faire le tour du marché au poisson. On peut y choisir le poisson que l’on veut pour son déjeuner ! Nous avons décidé de prendre des huîtres. C’étaient les plus grosses et les meilleures que j’aie jamais mangées. J’ai appris que le tsunami avait durement frappé la région et ai été très impressionnée de voir à quel point elle s’était remise sur pieds. J’ai été très contente de visiter la région et de pouvoir goûter ses produits de la mer les plus frais.

  • Melinda Joe

    L’Aquarium Aquamarine Fukushima, qui avait essuyé des dégâts considérables lors de la catastrophe de mars 2011, a été remis à neuf et a rouvert environ six mois plus tard. L’établissement tout de verre et de pierres luisant offre une présentation générale de l’Océan Pacifique et se focalise sur les espèces marines dans la « mer de Shiome ». On peut y voir toutes sortes de poissons, des céphalopodes, des crustacés et des mammifères marins, mais l’attraction principale demeure l’aquarium de 2 050 mètres cubes dans lequel nagent des myriades de poissons argentés.

    Le marché au poisson en plein air est situé en plein cœur du centre commercial Iwaki La La Mew. Enthousiastes, les marchands de poissons interpellent les clients qui circulent entre les étals. Les poissons sont vendus entiers ou découpés. Il y a aussi des calmars séchés étendu sur des grilles métalliques, des œufs de poisson scintillant comme des pierres précieuses sur des barils en plastique et des ormeaux fourrés d’oursins orangés qui sont cuits à la vapeur puis grillés. Nous avons acheté de grosses huîtres auprès d’un marchand particulièrement persuasif qui nous les a ouvertes sur place.

Ligne JR Joban
Gare de Yumoto → Gare de Uchigo
Environ 3 minutes
190 yens

2,4 km
Environ 30 minutes

Temple Shiramizu Amida-domore

Temple Shiramizu Amida-do

Le temple Shiramizu Amidado est un temple dédié au bouddha Amida datant de la fin de l'époque de Heian. Il fut construit en 1160 par Toku-hime, la fille de Fujiwara no Kiyohira, et est l'unique bâtiment de la préfecture de Fukushima à avoir été désigné Trésor national.

  • Christine Tran

    Bâti en 1160, le temple Shiramizu Amida-do est un temple bouddhiste en bois d’une grande simplicité, entouré d’étangs et de très beaux jardins. Il a été classé trésor national en 1952 et est devenu un site historique. C’est un très beau lieu à explorer et j’ai vraiment apprécié me promener dans le jardin et goûter à sa sérénité.

  • Melinda Joe

    Le temple Shiramizu Amidado fait la fierté des habitants de Fukushima. Construit en 1160, c’est l’unique bâtiment classé comme trésor national que compte la préfecture. Ce magnifique édifice en bois a un toit légèrement incurvé et son avant-toit est sculpté. Il se trouve au bout d’un petit chemin de gravier, au centre d’un jardin japonais d’une grande sérénité. En pénétrant à l’intérieur, j’ai pu voir des moines en pleine méditation devant des statues bouddhiques.

2,4 km
Environ 30 minutes

Ligne JR Joban
Gare de Uchigo → Gare de Iwaki
Environ 5 minutes
190 yens

Gare d’Iwaki

JR EAST PASS Afficher les détails

  • Melinda Joe

    Le mot ekiben est le fruit de la contraction des mots eki (gare) et bento (panier repas). Il désigne les bento vendus dans les gares et les trains comme le Shinkansen. Les ekiben de chaque région sont préparés avec des produits locaux, c’est pourquoi il est très amusant d’en goûter dans chaque région où l’on se rend.

Gare de Tokyo

  • Christine Tran

    Visiter Tokyo et Fukushima a été une expérience super. Ça m’a beaucoup plu d’aller au Musée Mori, dans les restaurants et de découvrir de nouveaux endroits de Tokyo. Fukushima a été le temps fort de ce voyage. Apprendre sur les samouraïs en visitant des temples et des châteaux bâtis il y a plus d’un siècle m’a vraiment permis de ressentir l’histoire de la région. J’ai été très impressionnée de voir à quel point la ville s’est reconstruite après le Tsunami. Apprendre les modes de vie et la culture locale à travers des échanges avec les habitants de la région a été une expérience formidable. Il me reste encore beaucoup d’endroit à voir à Fukushima et j’ai vraiment hâte d’y retourner.

  • Melinda Joe

    Après trois jours passés à Fukushima, j’ai l’impression de n’avoir qu’à peine effleuré la culture de la préfecture. Il me reste encore beaucoup à découvrir. Tous les lieux que nous avons visités étaient très intéressants, et la chaleur de l’accueil que nous ont réservée les habitants de la région m’est allée droit au cœur.

Suggestions des voyageurs

Tokyo est célèbre pour ses gratte-ciel fascinants, la nourriture, l’art et les loisirs. Tokyo se trouve au centre de la plaine du Kanto, facilitant ainsi les déplacements vers d’autres préfectures, notamment celle de Fukushima, située dans la région du Tohoku. Située à environ deux heures de train de Tokyo, la préfecture de Fukushima est une destination facile d’accès pour celles et ceux qui souhaitent s’éloigner de la grande ville. Les voyageurs pourront y explorer la campagne, les montagnes et la ville de Fukushima et s’instruire en se frottant à la langue histoire de la région et aux cultures locales en visitant les nombreux sites historiques que compte la préfecture.

Christine Tran
Bloggeuse
Pays de résidence États-Unis
  • Loisirs

    Les voyages

  • Nombre de voyages au Japon

    2 fois

Suggestions des voyageurs

Les vastes et splendides paysages de Fukushima sont composés de montagnes, de rivières et de côtes très variées. Forte d’une histoire propre, débordante de sakés et de spécialités culinaires locales, la région recèle nombre de merveilles encore inconnues. Celles et ceux qui s’intéressent à l’histoire des samouraïs se passionneront pour le château Tsurugajo et le monument commémoratif de la compagnie Byakkotai et l’Aquarium Aquamarine Fukushima fera le bonheur des enfants. Notre voyage a commencé à Tokyo, la mégalopole la plus emblématique au monde et le portail du Japon. Au milieu des gratte-ciels se trouve un méli-mélo post-moderne de tradition et de modernité. Toujours quelque chose à voir, jamais le temps de s’ennuyer.

Melinda Joe
Journaliste
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: États-Unis
  • Loisirs

    Nourriture, lecture, art

  • Durée du séjour à Tokyo

    10 mois

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Transports

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

COPYRIGHT © TOHOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.

Back to Top