We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
SENDAI
  • TOKYO
  • SENDAI

HISTORY IN CITY

Après une promenade à Nihonbashi, quartier très prospère situé au centre de l’ancienne capitale Edo, vous vous rendrez à Sendai, porte d’entrée du Tohoku, pour visiter le Zuiho-den, un mausolée très coloré édifié en l’honneur l’ancien seigneur de cette région, le célèbre Date Masamune.

Official Tokyo Travel Guide
http://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://sendai-travel.jp/

Voyageurs

  • Traveled : November, 2017 Aubrie Engman
    Photographe, blogueuse de voyage
    Pays de résidence États-Unis
  • Traveled : November, 2017 Joshua Brown
    Journaliste
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: États-Unis

Aéroport international de Los Angeles

JAL161 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Aubrie Engman

    Parmi les compagnies aériennes dont j’ai fait l’expérience, JAL est devenue l’une de mes préférées ! L’impression que m’a laissée la compagnie, y compris au niveau des deux repas et des en-cas proposés à bord, a été très favorable. Il y avait beaucoup plus de place pour les jambes que dans les autres avions et les divertissements proposés m’ont comblée.

Aéroport international de Narita

Narita Express Afficher les détails

  • Aubrie Engman

    J’ai utilisé un JR East Pass (région du Tohoku) pour aller de l’aéroport au centre-ville par le train Narita Express, puis pour me rendre à Sendai en Shinkansen. Le JR East Pass a été d’une utilisation très facile. Les trains étaient très pratiques, spacieux et propres, et il y avait beaucoup de place pour mettre les bagages.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Nihombashimore

Visites recommandées

Nihombashi

Durant l'époque d'Edo, Nihombashi était un quartier marchand prospère qui bénéficiait d’une position idéale en tant que point de départ des cinq routes majeures de cette époque. C'est aujourd’hui encore un centre du commerce et de la finance comprenant des immeubles de bureaux, des grands magasins et d'anciennes boutiques anciennes. Autour de la rue centrale de ce quartier, les visiteurs pourront admirer le magasin principal de Mitsukoshi, tout premier grand magasin du Japon, le magasin Takashimaya de Nihombashi, désigné Bien culturel important, l’agence principale de la Banque du Japon, ainsi que d’autres bâtiments célèbres de Tokyo.
Ils pourront aussi découvrir de nombreuses boutiques célèbres et anciennes, telles que des magasins spécialisés en activité depuis l’époque d’Edo et des restaurants qui ont su faire perdurer le goût de la cuisine japonaise traditionnelle. Le quartier de Ningyocho, lui aussi, contient beaucoup de boutiques datant de l’époque d’Edo et est encore imprégné de l’atmosphère des anciennes villes basses. Il est également connu pour son sanctuaire Suiten-gu consacré à la conception et à l'accouchement sans danger. Les différents festivals organisés dans ce quartier, tels que Setomonoichi, Bettaraichi et Nigyoichi, sont souvent cités dans les poésies illustrant les saisons.

  • Aubrie Engman

    Nous avons visité le pont Nihombashi, dont l’histoire remonte à la période d’Edo, et nous avons pris part à un atelier de fabrication de sceaux. C’était vraiment super et je pense que c’est un bon moyen pour comprendre la culture japonaise. Les gens qui animaient l’atelier ont commencé par écrire nos noms, en choisissant judicieusement des caractères qui auraient du sens pour chacun d’entre nous afin de les mettre sur nos sceaux, ainsi chacun d’entre nous est reparti avec un petit souvenir personnel.

    Le décor à l’intérieur du Hounen Manpuku était ravissant, et son emplacement au bord de la rivière était très bien. Le repas qui nous a été servi est arrivé dans des boîtes qui m’ont fait penser à des boîtes à bento, mais l’intérieur était rempli des mets les plus raffinés ; sashimi, tempura, soupe miso, thé bien chaud, soupe de légumes, etc. Je me suis régalée !

  • Joshua Brown

    Nihombashi est un site historique célèbre de Tokyo. De nos jours, les grands magasins et les complexes commerciaux occupent le quartier et, dans les magasins spécialisés, il est possible d’apprécier la tradition japonaise. À Ninben, nous avons râpé du katsuobushi (bonite séchée) ! Dans un autre établissement, nous avons fait des sceaux personnels hanko, pour lesquels le personnel nous a aidés à choisir les caractères pour écrire nos noms en japonais.

    Le repas fut excellent ! Le service aussi, et l’ambiance très décontractée. Il pleuvait ce jour-là, mais nous nous sommes assis sur la terrasse et nous avons passé un moment très agréable et détendu à côté de la rivière.

Ligne JR Chuo (JR EAST PASS)
Tokyo → Yotsuya
Ligne JR Sobu
Yotsuya → Yoyogi
40 minutes / 170 yens

Sanctuaire Meiji-jingumore

Sanctuaire Meiji-jingu

Ce sanctuaire a été construit en 1920 en l’honneur de l'empereur Meiji et de l’impératrice Shoken. La forêt entourant le temple et située en plein centre de Tokyo est composée d’environ 100 000 arbres reçus de tout le Japon au moment de la construction du sanctuaire.
C’est le sanctuaire qui attire le plus de visiteurs lors du hatsumode, la première visite à un sanctuaire effectuéee à chaque début d’année.

  • Aubrie Engman

    Aux antipodes de l’agitation urbaine, entouré d’une forêt, le Sanctuaire Meiji-jingu est un endroit très calme, dont je recommande vivement la visite. Nous y avons appris toutes sortes d’usages de la religion shinto. Nous avons aussi vu un grand nombre d’enfants vêtus de kimono pour la fête de Shichi-go-san (littéralement « sept-cinq-trois ») en l'honneur des enfants.

  • Joshua Brown

    À défaut d’être très ancien, le sanctuaire Meiji-jingu n’en est pas moins beau, et fait partie des sanctuaires dont la visite s’impose à Tokyo. Une partie était en cours de réfection quand nous y sommes allés, mais les bâches décorées de motifs recouvrant le bâtiment n’ont certainement pas cassé l’ambiance merveilleuse des lieux. J’ai beaucoup aimé ces deux arbres qui, entremêlés l’un à l’autre, ressemble à un seul arbre auquel est accroché une multitude de plaquettes votives de bois que l’on appelle ema. Coup de chance, nous avons même pu voir une miko (jeune fille travaillant au sanctuaire) occupée à préparer sa coiffure sophistiquée.

A pied
30 minutes

Musée Nezumore

Musée Nezu

Ce musée a été construit en 1941 pour abriter et exposer la collection d’œuvres d’art anciennes du Japon et d’Asie orientale de Nezu Kaichiro, un célèbre entrepreneur qui fut notamment président de la société Tobu Railway. Le musée a rouvert en octobre 2009 après avoir été rénové sur des plans de l'architecte japonais Kengo Kuma. Les salles d’exposition sont maintenant baignées dans une atmosphère très calme et ouvertes sur l’extérieur.
Le jardin japonais d'environ 17 000 mètres carrés est une oasis de verdure au cœur de la ville où les visiteurs pourront apprécier les changements de saisons.

  • Aubrie Engman

    Quand nous l’avons visité, le Musée Nezu proposait une exposition spéciale ayant trait aux samourais dans laquelle étaient exposés des sabres. Il y avait également des textes bouddhiques et des ustensiles pour la cérémonie du thé. Le jardin, à l’extérieur du musée, m’a particulièrement plu. Il était très beau, très calme et les feuilles d’érables aux couleurs de l’automne étaient splendides. Il y avait aussi un petit étang et un sanctuaire.

    Nous avons dîné au Teyandei-Omoya, un restaurant de type izakaya aux allures de maison traditionnelle et à l’ambiance très sympa. Il y avait aussi des sièges en tatami, une manière à mon goût très amusante de faire l’expérience de la culture japonaise.

  • Joshua Brown

    Le Musée Nezu dispose d’un grand jardin japonais, très soigné, idéal pour une ballade. Cela dépend évidemment des périodes, mais il apparaitra d’autant plus beau si vous pouvez y voir les feuillages d’automne ou les cerisiers en fleurs. À l’intérieur, le musée est beau et relaxant. Les pièces exposées changent régulièrement, mais les statues bouddhiques et les sutras étaient particulièrement bien.

    L’ambiance au Teyandei-Omoya est très sympa, un peu comme dans un de ces restaurants secrets, connus des seuls initiés. Le service y est bon et la cuisine apporte une touche de fantaisie intéressante aux plats proposés traditionnellement dans un izakaya. A la sortie, ils offrent des sels de bain parfumés ou des bonbons, et j’ai pris les sels de bain. C’est la première fois que je me fais offrir ce genre de produits dans un restaurant, et j’ai trouvé ça vraiment chouette !

Métro ligne Ginza
Omotesando → Akasaka-mitsuke
Métro ligne Marunouchi
Akasaka-mitsuke → Tokyo
30 minutes / 300 yens

Hotel Ryumeikan Tokyo

  • Aubrie Engman

    L’Hôtel Ryumeikan Tokyo possède un service clients fantastique, les lits y sont très confortables et on peut y prendre son petit-déjeuner au buffet tout en profitant de la vue sur Tokyo.

  • Joshua Brown

    L’Hotel Ryumeikan Tokyo est un hôtel de style moderne avec un fantastique hall d’accueil. Ma chambre était très propre et très bien. Un peu étroite, peut-être, mais tels sont les standards au Japon. La baignoire avait juste la bonne taille et je me suis fait un plaisir d’y tester les sels de bain reçus au Teyandei-Omoya.

Deuxième jour

TOHOKU(SENDAI)

9:08 Gare de Tokyomore

9:08 Gare de Tokyo

Le bâtiment en briques rouges Marunouchi, très apprécié depuis longtemps comme le visage de la gare fr Tokyo, a fini d'être restauré en octobre 2012 et a ainsi retrouvé son aspect d'origine. Les visiteurs peuvent désormais ressentir les 100 ans d'histoire du bâtiment et son atmosphère unique. A l'occasion de la réouverture du bâtiment Marunouchi, le Tokyo Station Hotel et la Tokyo Station Gallery ont également rouverts leurs portes. L'hôtel Tokyo Station est le seul hôtel au Japon qui soit aménagé dans un bâtiment désigné Bien culturel important. Il a été conçu dans un style raffiné inspiré de l'architecture classique européenne et s'accorde parfaitement avec le magnifique extérieur du bâtiment Marunouchi.

JR Shinkansen Hayabusa 9 (JR EAST PASS)
Tokyo → Sendai
11 200 yens
*Coût/tarif pour 1 adulte en période normale, siège réservé en voiture normale Afficher les détails

  • Aubrie Engman

    C’était la première fois que je montais dans le Shinkansen et c’était vraiment cool. Il y avait toute la place qu’il faut pour mettre les bagages et beaucoup d’espace pour allonger les jambes. En plus, les dossiers sont inclinables et descendent assez bas. Le voyage jusqu’à Sendai s'est achevé en deux heures environ.

  • Joshua Brown

    Le shinkansen est super, rapide et impeccablement propre. Pas de tracasseries relatives notamment à l’enregistrement ou au contrôle des bagages à main, préparez votre billet et bienvenus à bord. Le bercement est très agréable et ça ne me prend jamais beaucoup de temps pour m’assoupir. Même avec ma carrure (1,95 m), j’ai toute la place qu’il faut pour mes jambes.

10:40 Gare de Sendaimore

10:40 Gare de Sendai

La gare de Sendai, base de départ pour la visite du Tohoku, donne accès à divers sites touristiques de cette région. Les sites de Yamadera, Matsushima et Hiraizumi sont à 1 heure au plus par les lignes de train JR. On y trouve de nombreuses boutiques de cadeaux souvenirs offrant les spécialités de Sendai. Les rues "Gyutan-dori" et "Sushi-dori" concentrent un ensemble de restaurants où l'on pourra déguster les spécialités locales que sont la langue de bœuf et les sushis, ces sites étant d'un accès aisé pour les étrangers grâce aux menus multilingues mis à leur disposition. Dans le salon de thé Zunda Saryo, situé au premier niveau, les voyageurs pourront goûter le "Zunda Shake", un milkshake de zunda (jeunes fèves de soja) : on appréciera la consistance légèrement granuleuse de cette spécialité originale, qui n'existe pas ailleurs. À déguster sur place, tout juste sorti du mixer.

A pied
25 minutes

  • Aubrie Engman

    Sendai est très réputé pour la langue de bœufs, alors j’en ai goûté deux sortes, une au sel et l’autre au miso, au restaurant Date no Gyutan Honpo, et elles étaient aussi délicieuses l’une que l’autre. J’ai aussi beaucoup aimé la soupe qu’on m’a servie avec, dont le bouillon était succulent.

    Nous nous sommes rendus à l’endroit où se trouvait le château de Sendai, et nous y avons appris l’histoire du fameux seigneur Date Masamune qui régna jadis sur Sendai. Une magnifique statue en bronze le représentant y était érigée. C’était un site était formidable pour apprécier les magnifiques vues de Sendai.

  • Joshua Brown

    La langue de bœuf n’est pas très populaire aux États-Unis. Au Japon, ils savent l’apprêter à merveille, et je recommande vraiment d’y goûter. Produit du terroir de Sendai, la langue de bœuf est servie coupée de manière épaisse.

    S’il reste quelques portes et bâtiments, le château de Sendai consiste essentiellement en ruines. Avec ses nombreuses statues, dont celle d’un aigle géant tombé de son piédestal, l’endroit se prête à merveille à la photographie. Les ruines sont sur une colline, d’où la vue sur Sendai est magnifique. De là, on peut apercevoir la statue Sendai Daikannon à l’autre extrémité de la ville de Sendai.

Zuihodenmore

Visites recommandées

Zuihoden

Le Zuihoden, est un mausolée magnifique construit en 1637, un an après la mort du seigneur du fief de Sendai, Date Masamune. Il a été classé trésor national au patrimoine japonais en 1931, mais a été détruit par les bombardements pendant la Seconde Guerre mondialem puis reconstruit après-guerre. L’allée en pente douce ornée de cryptomères du Japon qui permet d'atteindre le mausolée depuis l'entrée est un havre de tranquillité idéal pour flâner.

  • Aubrie Engman

    Nous avons pu en apprendre plus sur la vie de Date Masamune. Il y avait ici son mausolée ainsi que d’autres consacrés à des membres de son clan. Les détails sur les bâtiments étaient très jolis, mais d’une composition complexe car ils contenaient des symboles cachés. Nous avons en outre visité le musée, qui contenait des objets qui lui avaient appartenu.

  • Joshua Brown

    Le Zuihoden est un complexe minutieusement détaillé dont l’architecture a reçu les influences du bouddhisme, dans lequel sont vénérés le célèbre seigneur Date Masamune, qui régnait autrefois sur les terres de Sendai, et deux de ses descendants. Les décorations intègrent de l’art bouddhique et sont vraiment très belles. Un musée sur le site conserve des reliques historiques, au nombre desquelles on trouve notamment des cheveux de Date Masamune.

Bus Loople Sendai
Aoba-dori Ichibancho → Zuihoden Mausoleum
Environ 10 minutes
*Pass de 2 jours Sendai Marugoto" pour un adulte : 2 670 yens

Médiathèque de Sendaimore

Médiathèque de Sendai

Ce bâtiment, avec sa façade de verre, attire l'attention de tous les visiteurs se promenant dans le rue Jozenji-dori. Ce bâtiment public regroupe non seulement différentes activités dans les domaines de l'art et de la culture audio-visuelle, mais soutient également des initiatives relatives à de nombreux médias.De nombreux touristes visitent également cette médiathèque pour le bâtiment en lui-même, conçu par Toyo Ito, architecte récipiendaire du prix Pritzker.

  • Aubrie Engman

    Bâtiment publique aux usages multiples, la médiathèque de Sendai a été achevée en 2001. On y trouve, entre autres, une bibliothèque et une galerie d’art. Son architecture est impressionnante.

  • Joshua Brown

    Fascinant, le design du bâtiment vaut certainement le coup d’œil. En lieu et place des traditionnelles poutres, le bâtiment est soutenu par des tubes et un plancher alvéolaire métallique. Les tubes ont pour fonction d’assurer la ventilation en faisant circuler l’air vers le haut. Les deux couches de verre qui recouvrent la façade permettent de conserver efficacement chaleur comme fraîcheur. La médiathèque de Sendai accueille une bibliothèque, un projet de recyclage de papier qui vient de démarrer et bien d’autres activités citoyennes.

Métro ligne Tozai
Omachi Nishi-koen → Gare de Sendai
200 yens
*Pass de 2 jours Sendai Marugoto" pour un adulte : 2 670 yens

  • Aubrie Engman

    On appelle Sendai « la ville aux arbres ». Nous avons déambulé le long de l’avenue Jozenji-dori dans les alentours splendides de Ichibancho tout bordés d’arbres. C’est là qu’il y a, en décembre, le très célèbre « Sendai Pageant of Starlight » où les arbres sont tout illuminés pour Noël.

    L’ambiance était excellente au Tsudasengyoten, le service y était fantastique et le personnel de l’établissement était aux petits oignons. Nous avons goûté la seiche frite et les huîtres et avons mangé des tas de plats délicieux. C’était vraiment très amusant d’ouvrir les huîtres nous-mêmes pour les sortir de leur coquille.

  • Joshua Brown

    Ichibancho est la grande rue commerçant qui va jusqu’à la gare de Sendai. C’est une rue commerçante typique dans laquelle on peut trouver restaurants, boutiques de produits locaux et galeries marchandes.

    Repas, service, saké : tout était fameux ! Une occasion de manger du nakaochi (grande arête centrale du poisson entourée d’une petite quantité de chair) est une chance et c’était en effet délicieux. Le menu que nous avons dégusté était extrêmement copieux. L’une des plats de la maison était un seri nabe, une spécialité culinaire de Sendai à base d’un légume qui ressemble à du persil. Je me suis régalé de tous ces légumes verts !

A pied
3 minutes

Hotel Metropolitan Sendai

  • Aubrie Engman

    L’Hotel Metropolitan Sendai est situé à un endroit très pratique, en plein centre-ville et à deux pas de la gare. Les chambres étaient très confortables, le hall d’accueil très chic et la décoration d’intérieur formidable. Cet hôtel a sans doute quelque chose de très luxueux !

  • Joshua Brown

    Ma chambre d’hôtel était très propre et très bien, et le buffet du petit-déjeuner délicieux ! L’hôtel propose dans la chambre un smartphone permettant de surfer gratuitement sur Internet : j’ai trouvé ce service vraiment super.

Troisième jour

Hotel Metropolitan Sendai

  • Aubrie Engman

    Ça a été l’une de mes activités préférées de ce séjour au Japon. Nous avons loué des vélos électriques (je n’en avais encore jamais fait !) et sommes allés voir trois ou quatre temples et sanctuaires en ville. Ils étaient tous très beaux, et les feuillages d’automne étaient splendides.

    De tous les restaurants dans lesquels nous sommes allés à Sendai, le Taiyoro est celui qui m’a le plus plu. Ils y servent une fusion des cuisines japonaise et chinoise. Nous avons mangé un délicieux riz cantonais, et une succulente soupe de nouilles ramen dont le bouillon bien chaud est indispensable pour braver la douce froidure de l’automne. J’ai été comblée !

  • Joshua Brown

    Enfourcher des bicyclettes pour aller voir des temples a été l’un des temps fort de ce voyage. Le Shoraku-ji, le Kosho-ji et le Yakushi-do, tous les temples dans lesquels nous sommes allés, étaient aussi magnifiques les uns que les autres. Les feuillages d’automne étaient aussi de toute beauté.

    Le Taiyoro est un restaurant de cuisine chinoise très apprécié par les habitants du coin. Aux amateurs de cuisine canaille, je recommande spécialement de goûter leur mabo-yakisoba, une combinaison de mabo-tofu chinois et de nouilles sautées japonaises yakisoba.

Ligne JR Senzan
Gare de Sendai → Gare de Sakunami
Environ 30 minutes
*Vous pouvez utiliser le pass de 2 jours Sendai Marugoto".

A pied
Environ 25 minutes

Miyagikyo : distillerie de whisky Nikka à Sendai more

Miyagikyo : distillerie de whisky Nikka à Sendai

Dans cette distillerie sont fabriqués et entreposés whiskys maltés et autres boissons. Des visites d'environ une heure sont organisées pour permettre aux touristes d'observer les procédés de fabrication et de goûter aux produits.

  • Aubrie Engman

    C’était très instructif d’entendre les histoires du fondateur, qui s’est personnellement rendu en Ecosse pour étudier le whisky, et d’apprendre toutes sortes de choses sur sa fabrication. L'extérieur de la distillerie aussi était splendide, tout entouré de montagnes et à côté d’une magnifique rivière ! On peut goûter le whisky lors de la dégustation organisée à la fin de la visite.

  • Joshua Brown

    Grand amateur de whisky, cet endroit ne pouvait que me plaire. Le nom de la marque Nikka trouve son origine dans celui d’une rivière du coin. Le fondateur, Masataka Taketsuru a choisi cet endroit précis pour établir sa distillerie, car le climat y est proche du climat écossais, que la nature y est luxuriante et que l’accès à une eau de très grande qualité y est garanti par la rivière. Le terrain est grandiose, et nous avons même pu voir des cygnes se prélasser dans l’étang. La distillation est effectuée avec tout l’art et l’attention aux détails des artisans japonais. La dégustation gratuite à l’issue de la visite était bath !

Ligne JR Senzan
Gare de Sakunami → Gare d'Ayashi
15 minutes, 240 yens

Bus municipal de Sendai
Gare de Ayashi → Akiu Bunka-no-sato Center
15 minutes, 420 yens
A pied 20 minutes

Parc artisanal d'Akiumore

Parc artisanal d'Akiu

Le parc artisanal d'Akiu regroupe neuf ateliers où travaillent des artisans en poursuivant les méthodes traditionnelles héritées du passé. Les visiteurs pourront observer ces artisans utiliser très scrupuleusement les techniques traditionnelles pour fabriquer de magnifiques objets avec une grande minutie.

  • Aubrie Engman

    Le parc artisanal d’Akiu est un endroit super, qui propose une liste à choix d’ateliers d’initiation à diverses pratiques artisanales et permet ainsi d’apprendre la culture à travers la pratique. J’ai pris beaucoup de plaisir à peindre moi-même ma propre poupée kokeshi. Il y avait un maître d’atelier qui nous a enseigné les bases et nous montré différentes manières de faire, après quoi nous avons pu nous mettre nous-même à l’ouvrage.

    L’événement à la gorge Rairai-kyo était aussi beau qu’original. Situé juste à côté de cette gorge vraiment splendide, on peut se promener tranquillement et admirer ainsi les magnifiques feuillages d’automne pendant la nuit.

  • Joshua Brown

    Les poupées kokeshi sont l’un des produits de l’artisanat traditionnel d’Akiu. Nous avons participé à un atelier de peinture de kokeshi. Si ces poupées ont l’air plutôt simple, peindre des kokeshi s’avère en réalité une tâche d’une grande difficulté. L’idée était de prendre un pinceau, puis de peindre en utilisant les kokeshi parsemant les étagères comme modèles.

    Rairai-kyo est une gorge à la végétation luxuriante, avec de nombreux arbres, des pierres recouvertes de mousse et une splendide vue sur la rivière cristalline qui coule en contre-bas. Il y a même un ashiyu, un bain chaud pour les pieds, permettant de se réchauffer. N’oubliez pas vos serviettes !

Parc artisanal d'Akiu → Sendai Akiu Hot Spring HOTEL SAKAN
A pied
20 minutes

Sendai Akiu Hot Spring HOTEL SAKAN

  • Aubrie Engman

    Dormir à l’Hotel Sakan a été une expérience magnifique. J’ai adoré l’endroit, jusque dans ces moindres détails. Le lobby est spacieux et très chic, et il y a aussi une vaste cour intérieure avec étang et cascade. Mais le plus incroyable était les nombreux bains thermaux onsen dont dispose l’hôtel, qui m’ont permis de me baigner dans un onsen pour la première fois de ma vie.

  • Joshua Brown

    Le design de cet hôtel m’a tapé dans l’œil au moment même où j’y ai posé le pied. Un immense étang foisonnant de carpes relie le hall d’accueil au jardin de la cour intérieure. Ma chambre était un mélange de styles japonais et occidental et était dotée de tatamis et de portes coulissantes fusuma. Au dîner, nous avons eu droit à de la grande cuisine japonaise kaiseki ryori, avec un menu composé de toutes sortes de somptueux plats japonais parmi lesquels j’ai tout particulièrement apprécié le délicieux Sendai kuroge wagyu, le bœuf noir de Sendai.

Quatrième jour

Sendai Akiu Hot Spring HOTEL SAKAN

Navette, bus de ville
Iwanumaya → Gare de Sendai
Entre 45 et 60 minutes, 800 yens
(la navette est gratuite).

Gare de Sendai

Taxi-conteurmore

Taxi-conteur

Le chauffeur fait le tour des zones sinistrées où subsistent des traces des dégâts causés par le séisme tout en donnant des explications sur la situation juste après la catastrophe, la progression de la reconstruction et les questions de prévention.
Parcours principal : gare de Sendai → zone de Gamo → zone de Harahama → zone de Yuriage → gare de Sendai. (Taxi minibus = 20 750 yens)

  • Aubrie Engman

    Les visites du Sendai 3/11 Memorial Community Center et de l’école primaire municipale Arahama de la ville de Sendai ont été des moments difficiles, et je ne peux trouver les mots pour décrire l’intense émotion que j’y ai éprouvée. L’océan est vraiment proche quand on regarde depuis la fenêtre du deuxième étage. Je ne peux guère faire plus que d’imaginer, mais quand je songe à ce à quoi devait ressembler l’océan tel qu’ils l’ont vu alors, cela paraît complètement irréel. Au centre communautaire, nous avons parlé avec une femme qui avait vraiment vécu le tsunami. C’était à peine croyable, mais parler avec elle a été une expérience très enrichissante. C’était une femme d’un courage exceptionnel et elle nous a aussi parlé des efforts fournis pour la reconstruction. Il paraît qu’ils sont en train d’ériger une colline pour arrêter les vagues, si un tsunami venait à se produire encore.

    Ce restaurant de kaitenzushi (sushis servis sur tapis roulant) a aussi été l’une de mes expériences préférées de ce voyage au Japon. Pour aller au Nigiri no Tokubei, j’ai même mis mon t-shirt spécial sushis ! Les sushis défilent devant vous sur un tapis roulant et quand vous en voyez un qui vous plait, il n’y a qu’à se servir !

    Il y a ici des brochures qui détaillent les activités à faire dans la région et, si vous vous rendez dans une autre région du Japon, ils vous mettent en contact par Skype avec un autre bureau d’information pour que vous puissiez obtenir toutes les informations qu’il vous faut. J’ai trouvé cette attention tout à fait charmante !

    Le temple Mitakisan Fudoin est un tout petit temple bouddhiste qui était très intéressant, car il se trouve à l’intérieur d’une galerie commerçante, et permet ainsi de venir prier pour la prospérité de Sendai.

    Ce distributeur automatique de saké était ravissant et très chouette. Pour une modique somme, on peut choisir le saké que l’on souhaite, servi dans un petit verre à shot.

  • Joshua Brown

    Avant de visiter l’école, nous sommes allés voir une grande chute d’eau et un temple consacré à la divinité irritée Ashura, tous deux splendides. J’aurais bien voulu y passer une journée entière, histoire de faire de la randonnée aux alentours du bassin de la chute d’eau.

    Une femme ayant vécu le tsunami nous a parlé de son expérience et nous a fait visiter le Sendai 3/11 Memorial Community Center. Elle était merveilleuse et ça a été pour moi une expérience très forte d’entendre cette histoire de la bouche d’une personne ayant vécu l’événement. Le tsunami a été une tragédie, et ça a été très important pour moi d’apprendre comment les gens ont survécu et se sont remis de ce désastre.

    Ce kaitenzushi (sushis servis sur tapis roulant) était super ! Le guide a passé notre commande avec un écran tactile, et nous étions tout excités de prendre nos assiettes quand elles arrivaient. Les sushis étaient très bons, il y en avait de toutes sortes, même quelques pièces originales à la prune ou à la menthe.

    L’office de tourisme de Sendai est très pratique pour les visiteurs, car une employée excellant en anglais et en chinois répondra à toutes leurs demandes. On y trouvera aussi des plans et des brochures qui détaillent en anglais les attractions et activités à faire à Sendai.

    Ce temple est tout à fait unique, dans la mesure où il se trouve dans un centre commercial. Il semble attirer quelques fidèles zélés, et certaines personnes sont venues s’incliner devant la statue de Ashura.

    Un distributeur automatique de saké, ça c’est une idée ! Quand nous y sommes allés, il y avait une queue composée de gens du coin venu déguster une petite coupelle pour 100 yens.

Gare de Sendai

JR Shinkansen Hayabusa (JR EAST PASS) Afficher les détails

  • Aubrie Engman

    Les ekiben (boîtes à repas vendues dans les gares) sont aussi émoustillants que populaires au Japon. J’ai longuement hésité à savoir celui que je voulais, mais comme je suis fan de ce qui est kawaii j’ai pris celui dont les mets avaient été apprêtés pour ressembler à des samourais. C’était trop bon !

  • Joshua Brown

    Je ne monte pas dans le shinkansen sans m’être acheté un ekiben ! Un ekiben, en gros, c’est un repas placé dans une boîte, facile à manger dans le train. J’en ai choisi un qui était pour moitié composé de fines tranches de bœuf, l’autre moitié d’anguille, le tout monté sur du riz.

Gare de Tokyo ou autres endroits

  • Aubrie Engman

    Ce voyage au Japon a été une expérience formidable. Les gens étaient adorables, la culture fascinante, les paysages grandioses et la cuisine délicieuse. Le Japon est un de mes pays préférés et visiter Sendai et Akiu, où je n’étais encore jamais allée, a été une expérience splendide, que je recommande chaleureusement à tout le monde.

  • Joshua Brown

    Dans l’ensemble, ce voyage était très sympa. En visitant Tokyo et Sendai, nous avons pu goûter aux charmes de la mégalopole et du Japon septentrional de manière bien équilibrée. Je suis content que celle qui m’a accompagnée au cours de ce voyage, Aubrie, soit une voyageuse chevronnée et tout particulièrement que nous ayons pu aller voir cette magnifique chute d’eau à Akiu. Moi qui aime le grand air, j’aurais vraiment voulu rester plus longtemps. Vivement le prochain voyage !

Suggestions des voyageurs

Un voyage idéal pour se frotter à l’histoire du Japon, du Tokyo de l’époque d’Edo jusqu’au Sendai de l’époque des samourais.

Aubrie Engman
Photographe, blogueuse de voyage
Pays de résidence États-Unis
  • Loisirs

    Voyages, écriture, photographie

  • Nombre de voyages au Japon

    Une fois par le passé

Suggestions des voyageurs

Dans l’ensemble, ce voyage a été très amusant. La combinaison entre la nature et les endroits en lien avec la culture japonaise était bien dosée et nous a permis d’apprécier un panel d’expérience des plus varié. Tokyo et Sendai possèdent chacun leurs atouts, et les découvrir permet d’en apprendre beaucoup sur la culture japonaise.

Joshua Brown
Journaliste
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: États-Unis
  • Loisirs

    Chanter, la musique, le bouddhisme, faire de l’exercice, courir, la musculation, le surf, le kayak, la mode, cuisiner

  • Durée du séjour à Tokyo

    8 ans

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Transports

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

COPYRIGHT © TOHOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.

Back to Top