We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
AOMORI
  • TOKYO
  • AOMORI

STONE & WATER

Après vous être promené dans le sanctuaire Meiji-jingu, oasis naturelle au cœur de Tokyo, direction le ruisseau d'Oirase à Aomori. Baigné par le lent écoulement du temps, ce voyage vous comblera de paysages riches aux teintes luxuriantes, au sein d’une vaste nature.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://www.en-aomori.com/

Voyageurs

  • Traveled : November, 2016 Stephen Schreck
    Responsable du blog de voyages "A Backpackers Tale"
    Pays de résidence États-Unis
  • Traveled : November, 2016 Benjamin Boas
    Rédacteur au "Tokyo Weekender" M. Benjamin Boas
    Pays de résidence
    Pays de naissance: États-Unis

Aéroport international de New York-John F. Kennedy

JAL003 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Stephen Schreck

    <JAL>
    Le vol était parfait.
    J’avais déjà fait plusieurs fois le voyage de New York vers un pays d’Asie, mais c’était mon premier vol direct.
    Le trajet est quand même beaucoup plus agréable quand on prend un vol direct. Les repas et le personnel de bord étaient également impeccables.
    L’avion était très confortable et j’ai pu dormir très bien sans être gêné. Cela m’a permis de diminuer la fatigue du décalage horaire.

Aéroport international de Narita

Narita Express

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Nihombashimore

Nihombashi

Durant l'époque d'Edo, Nihombashi était un quartier marchand prospère qui bénéficiait d’une position idéale en tant que point de départ des cinq routes majeures de cette époque. C'est aujourd’hui encore un centre du commerce et de la finance comprenant des immeubles de bureaux, des grands magasins et d'anciennes boutiques anciennes. Autour de la rue centrale de ce quartier, les visiteurs pourront admirer le magasin principal de Mitsukoshi, tout premier grand magasin du Japon, le magasin Takashimaya de Nihombashi, désigné Bien culturel important, l’agence principale de la Banque du Japon, ainsi que d’autres bâtiments célèbres de Tokyo.
Ils pourront aussi découvrir de nombreuses boutiques célèbres et anciennes, telles que des magasins spécialisés en activité depuis l’époque d’Edo et des restaurants qui ont su faire perdurer le goût de la cuisine japonaise traditionnelle. Le quartier de Ningyocho, lui aussi, contient beaucoup de boutiques datant de l’époque d’Edo et est encore imprégné de l’atmosphère des anciennes villes basses. Il est également connu pour son sanctuaire Suiten-gu consacré à la conception et à l'accouchement sans danger. Les différents festivals organisés dans ce quartier, tels que Setomonoichi, Bettaraichi et Nigyoichi, sont souvent cités dans les poésies illustrant les saisons.

  • Stephen Schreck

    <Promenade à Ginza >
    Ginza est l’un des quartiers que je préfère à Tokyo. Il est incroyablement propre et on y trouve de nombreuses boutiques.
    Le guide nous a très bien expliqué l’histoire des bâtiments et de cette partie de la ville.

    <Promenade à Nihombashi>
    Le plus intéressant dans la visite de Nihombashi était l’histoire du pont.
    Il était fascinant d’apprendre pourquoi ce pont a été construit et d’où viennent les statues, mais aussi de savoir que la route nationale no 1 commence justement au niveau de ces statues.

    <Origami>
    Je me suis beaucoup amusé pendant toute l’après-midi où nous avons appris les bases de l’origami.
    Le professeur était très bien et le contenu du cours était facile d’accès.
    Je pense que tous les visiteurs pourront apprécier ce formidable quartier qui offre de nombreuses activités très amusantes.
    L’origami est l’une des activités disponibles dans ce quartier que je conseille aux visiteurs.
    Je suis sûr que ce cours plaira beaucoup à la plupart des gens.

    <Déjeuner : Hounenmanpuku>
    Nous avons bénéficié du meilleur des accueils au restaurant Hounenmanpuku. La nourriture était très joliment présentée et très bonne.
    La nourriture que j’ai mangée au Japon est l’une des meilleures auxquelles j’ai pu goûter au cours de mes voyages.

  • Benjamin Boas

    <Promenade à Ginza >
    À Ginza, nous avons pu faire nous immerger dans l'histoire, mais également les meilleurs achats de Tokyo. Je conseille ce quartier à tous les amateurs de mode à la recherche de magasins proposant les dernières tendances.
    Pour les amateurs de cuisine locale, il est recommandé de se rendre dans les sous-sols des grands magasins où un bon nombre de boutiques renferment de véritables trésors gastronomiques. Partout vous trouverez d’excellents marchands vous proposant tout ce que la cuisine japonaise a à offrir, que ce soit des fruits, de la viande, des salades, des desserts ou toutes les autres choses que vous désirez trouver.

    <Promenade à Nihombashi>
    Nihonbashi est un quartier commerçant et marchand de Tokyo. C’est aussi le point de départ de la route nationale no 4 qui s’étend jusqu’à la région de Aomori, notre destination de demain, à 700 km d’ici.
    Nous nous sommes arrêtés au Nihonbashi Dashi Bar où nous avons pu goûter à une délicieuse soupe.

    <Origami>
    J’ai beaucoup appris pendant ce cours d’origami proposé par un professeur italien dans le bâtiment Coredo.
    Je ne pensais pas parvenir à réaliser une grue en papier mais le professeur m’a prouvé que j’avais tort. Il m’a également encouragé à réaliser deux casques de samouraï.

    <Déjeuner : Hounenmanpuku>
    Le restaurant Hounen Manpuku, où nous avons déjeuné, est situé au bord du fleuve à Nihonbashi. C'est un endroit parfait pour faire une pause.
    Les bento (plateaux repas) Shokado Gozen ont quatre compartiments qui renferment chacun un produit de saison différent. On trouve par exemple des bento avec du poisson cru sashimi, des beignets tempura, du oden, et des fruits de mer.

Ligne JR Chuo
Tokyo → Yotsuya
Ligne JR Sobu
Yotsuya → Yoyogi
40 minutes

Sanctuaire Meiji-jingumore

Visites recommandées

Sanctuaire Meiji-jingu

Ce sanctuaire a été construit en 1920 en l’honneur de l'empereur Meiji et de l’impératrice Shoken. La forêt entourant le temple et située en plein centre de Tokyo est composée d’environ 100 000 arbres reçus de tout le Japon au moment de la construction du sanctuaire.
C’est le sanctuaire qui attire le plus de visiteurs lors du hatsumode, la première visite à un sanctuaire effectuéee à chaque début d’année.

  • Stephen Schreck

    <Sanctuaire Meiji-jingu>
    La promenade dans le parc du Meiji-jingu était très agréable.
    C’est un endroit remarquable par sa quiétude.
    Nous sommes ensuite allés à pied au sanctuaire où j’ai adressé une prière à l’empereur Meiji avant d’écrire pour la première fois de ma vie un vœu sur une plaquette votive en bois ema.
    Ce sanctuaire m’a vraiment plu et j’aimerais retourner le visiter un jour.

  • Benjamin Boas

    <Sanctuaire Meiji-jingu>
    Ce sanctuaire est très populaire parmi les touristes visitant Tokyo aussi parce qu’il se trouve dans ce qui est peut-être la plus grande forêt urbaine plantée par l’homme.

A pied
30 minutes

Musée Nezumore

Musée Nezu

Ce musée a été construit en 1941 pour abriter et exposer la collection d’œuvres d’art anciennes du Japon et d’Asie orientale de Nezu Kaichiro, un célèbre entrepreneur qui fut notamment président de la société Tobu Railway. Le musée a rouvert en octobre 2009 après avoir été rénové sur des plans de l'architecte japonais Kengo Kuma. Les salles d’exposition sont maintenant baignées dans une atmosphère très calme et ouvertes sur l’extérieur.
Le jardin japonais d'environ 17 000 mètres carrés est une oasis de verdure au cœur de la ville où les visiteurs pourront apprécier les changements de saisons.

  • Stephen Schreck

    <Musée Nezu>
    Ce qui m’a le plus plu au musée Nezu, c’est le jardin verdoyant, les ponts en bois et les pavillons de thé en arrière-plan.
    J’ai passé le plus clair de mon temps à me promener sur les magnifiques chemins.
    Le musée lui-même était aussi très intéressant et j’ai pu admirer quelques splendides peintures.
    J’ai passé 15 bonnes minutes assis devant à les observer.

  • Benjamin Boas

    <Musée Nezu>
    Le musée Nezu est un lieu à ne pas manquer pour tous les amateurs d’art japonais.
    Nous avons passé du temps dans le jardin du musée, et nous avons ainsi bien pu profiter de la fraîcheur de l’automne.

Métro ligne Ginza
Omotesando → Akasaka-mitsuke
Métro ligne Marunouchi
Akasaka-mitsuke → Tokyo
30 minutes

  • Stephen Schreck

    <Dîner : Teyandei>
    Le dîner au Teyandei est l’un de mes moments favoris du voyage.
    Il était très agréable de partager ce repas assis dans une salle privée avec mes compagnons de voyage.
    Les boulettes de pomme de terre étaient délicieuses et j’ai été agréablement surpris par leur petit goût sucré. L’ensemble du repas était très bien cuisiné.
    C’est vraiment un restaurant que j’ai beaucoup aimé et qui, pour moi, permet de ressentir l’ambiance d’un restaurant traditionnel japonais.

  • Benjamin Boas

    <Dîner : Teyandei>
    Nous avons dîné au Teyandei, un restaurant situé dans le charmant quartier de Nishi-Azabu à Tokyo.
    Ce restaurant est l’endroit idéal pour goûter à de renversantes brochettes de poulet, qui ont séduit également notre guide, et pour profiter d’une belle sélection de sakés locaux.

Haneda Excel Hotel Tokyu

  • Stephen Schreck

    <Haneda Excel Hotel Tokyu>
    Descendre au Haneda Excel Hotel Tokyu était le meilleur choix pour nous qui avions un vol prévu tôt le matin.
    Nous avons ainsi pu bien nous reposer avant d’arriver à Aomori.
    La chambre était propre et équipée de suffisamment de prises de courant. Le Wi-Fi était rapide et le petit déjeuner délicieux. On pouvait également choisir entre un petit déjeuner japonais ou anglais. C’est toujours bien d’avoir le choix.

  • Benjamin Boas

    <Haneda Excel Hotel Tokyu>
    Le Haneda Excel Hotel Tokyu est l’hôtel le plus pratique pour tous les voyageurs qui viennent d’arriver à l’aéroport de Haneda et pour tous ceux qui ont un vol prévu tôt le matin. Il est en effet situé à environ 5 mètres du comptoir d’enregistrement. Je conseille à tous de prendre une chambre avec vue sur les pistes d’atterrissage. C’est une vue parfaite pour se réveiller le matin !

Deuxième jour

TOHOKU(AOMORI)

7:55 Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

7:55 Aéroport international de Tokyo-Haneda

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

  • Stephen Schreck

    <Aéroport de Haneda, vol JAL>
    L’avion a décollé à l’heure et le vol était très agréable.
    Le guide a vraiment été d’une aide précieuse pour que l’on puisse prendre notre avion à l’heure, notamment en s’occupant de nos bagages.
    Le vol s’est déroulé sans aucun problème et nous sommes arrivés très vite à destination.

  • Benjamin Boas

    <Aéroport de Haneda, vol JAL>
    Comme d’habitude, le vol JAL était très confortable et le service excellent. Et nous sommes bien entendu arrivés à l’heure.
    Je n’ai personnellement jamais été déçu par un vol domestique au Japon et je ne m’étonne plus que le service soit impeccable.
    Je voudrais dire à tous ceux qui ont prévu de prendre un vol JAL (ou ANA) pour Aomori et qui souhaiteraient visiter cette région à vélo qu’ils peuvent transporter gratuitement leur vélo en le confiant au comptoir d’enregistrement. La compagnie aérienne transporte ces vélos dans un sac opaque après avoir démonté la roue avant.

JAL141(oneworld YOKOSO/Visit TOHOKU Fare) Afficher les détails

9:10 Aéroport d'Aomorimore

9:10 Aéroport d'Aomori

Cet aéroport est le point d'entrée aérien de la préfecture d'Aomori. Il est situé entre les villes touristiques d'Aomori et Hirosaki, et est très bien desservi par les moyens de transport.En hiver les chasse-neige White Impulse sont chargés de dégager les pistes enneigées. Ces engins très puissants protègent la région d'Aomori des rigueurs de l'hiver.Les restaurants de l'aéroport proposent la spécialité dédiée à ces engins, le curry White Impulse.

Navette aéroport
Aéroport d'Aomori → Aomori Ekimae
Environ 35 minutes

Bus JR Mizuumi-go
Gare d'Aomori → Ropeway Ekimae
Environ 1 heure

  • Stephen Schreck

    <Wa Rasse>
    Wa Rasse était l’attraction principale de notre voyage.
    Je ne connaissais rien du festival Nebuta avant de visiter ce musée qui m’a permis de découvrir cette fête si étonnante.
    J’ai été très impressionné par le nombre d’heures et l’ardeur qui ont dû être nécessaires à la construction de ces incroyables chars.
    J’ai adoré écouter les histoires concernant le festival Nebuta et je compte bien visiter encore une fois Aomori dans les prochaines années pour participer à ce festival.
    Ce genre de festival réjouira sans aucun doute les voyageurs du monde entier, et j’ai moi-même hâte d’y assister.

    <Déjeuner : Hakkouda Resort & Spa>
    C’est une très bonne idée de proposer aux clients des nabe (ragoûts) en part individuelle. La viande et le poisson étaient délicieux et de très bonne qualité. L'ambiance au restaurant de l’hôtel Hakkouda Resort & Spa était excellente, et rappelait un peu les sports d’hiver.
    Je me suis beaucoup amusé à cuisiner moi-même mon nabe. J’ai d’ailleurs un peu trop profité du repas et j’ai été rassasié comme jamais. C’était un splendide déjeuner.

  • Benjamin Boas

    <Wa Rasse>
    Le premier site que nous avons visité à Aomori est Wa Rasse. Le centre Wa Rasse a été construit pour célébrer le festival Nebuta, qui est la plus grande fête de Aomori.
    Chaque année, du 2 au 7 août, trois millions de personnes visitent cette région pour admirer la parade de chars illuminés. Le nombre de visiteurs correspond à deux fois la population de toute la préfecture de Aomori.
    Le nom du centre provient des exclamations lancées par les participants au festival.

    <Déjeuner : Hakkouda Resort & Spa>
    Pour le déjeuner, nous avons dégusté de délicieux coffrets repas bento tout en admirant les pistes de ski de Aomori, qui sont très populaires auprès des touristes australiens.
    En novembre, il ne fait pas encore assez froid pour voir tomber de la neige mais les arbres parés de couleurs flamboyantes offraient un paysage magnifique.

Télécabines de Hakkodamore

Télécabines de Hakkoda

Cette promenade dans les airs d’une dizaine de minutes (par trajet) offre à la vue un paysage exceptionnel jusqu’au parc au sommet du mont Tamoyachi.
Du parc, les visiteurs auront un magnifique panorama, non seulement sur la chaîne de montagnes Hakkoda, mais également sur la ville d’Aomori, la baie de Mutsu, les péninsules de Tsugaru et de Shimokita, et le mont Iwaki.
La nature est splendide en été, mais aussi en automne, et particulièrement de fin septembre à mi-octobre quand les feuilles d’érable se colorent.
En hiver, ce site se transforme en station de ski très populaire où les touristes peuvent admirer le givre qui recouvre majestueusement la nature. C’est aussi une des rares stations où les skieurs peuvent descendre les pistes tout en contemplant l’île de Hokkaido au loin.

Les pistes sont ouvertes de fin novembre à mi-mai. Certains sites disposent également d’installations pour skier au mois d’août.
Le givre est visible de février à mars.

  • Stephen Schreck

    <Téléphérique de Hakkoda>
    Nous n’avons pas eu de chance parce que le téléphérique était fermé pour cause de mauvais temps.
    Nous avons néanmoins pu discuter avec le responsable qui nous a raconté des anecdotes sur Aomori à toutes les périodes de l’année.
    Je pense qu’on peut dire sans se tromper que cette région est l’une des plus belles du Japon. Bien que je pense que c’était une chance pour nous de faire cette visite en automne, je ne peux pas m’empêcher de penser que j’aimerais bien y retourner aussi pendant d’autres périodes de l’année. Cette région est tout simplement magnifique.

Bus JR
Hakkoda Ropeway Ekimae → Sukayu Onsen
10 minutes

Onsen (sources chaudes) de Sukayumore

Onsen (sources chaudes) de Sukayu

D'une superficie de près de 300 m² et construit sans un seul pilier, le "Hiba Sennin buro" (bain des mille baigneurs en bois de cyprès) est le plus célèbre des onsen de Sukayu. Même les personnes non habituées pourront sans aucune sensation de gêne profiter du bain mixte, grâce aux panneaux protégeant du regard, ainsi qu'aux horaires spécifiques réservés aux femmes.

  • Stephen Schreck

    <Sources thermales Onsen>
    Tout le complexe thermal était incroyable. L’atmosphère était très vivante.
    Pour ma première expérience dans une source thermale japonaise, j’étais vraiment satisfait.
    Je suis resté quelques heures dans l’eau chaude de la source dehors à combattre le froid.
    Je pense que c’est l’un des souvenirs les plus inoubliables de ce voyage.
    J’ai déjà envie de retourner me baigner dans les sources thermales.

  • Benjamin Boas

    <Sukayu Onsen et Jogakura Onsen>
    Je vis au Japon depuis 10 ans, et connais donc assez bien les sources thermales japonaises. Mais c’était la première fois que je me baignais dans une source sulfureuse comme celle de Sukayu Onsen.
    La plupart des sources chaudes réchauffent très bien le corps, mais avec la qualité particulière de celle de Sukayu j’avais encore chaud le matin du jour suivant.
    Je ne sais pas trop pourquoi (c’est visiblement un des effets du souffre), mais en tout cas je conseille à tous ceux qui souhaitent ne plus ressentir le froid alors que les températures sont pourtant très basses d’essayer cette source.
    L’établissement thermal propose différents types d’hébergement, dont un où les touristes peuvent profiter d’une cuisine commune avec de l’eau de montagne.
    Bien que Sukayu Onsen soit un bain mixte, il y a aussi des bains pour que les hommes et les femmes se baignent séparément tout en partageant le même espace.

Navette gratuite
Environ 10 minutes

Hôtel Hakkoda

  • Stephen Schreck

    <Hôtel Hakkoda>
    L’hôtel Hakkoda est un grand établissement très propre. À cette période de l’année, les nuits sont froides à Aomori mais les chambres étaient bien chaudes et agréables. Il était très facile de se sentir à son aise dans cette atmosphère, et avec Benjamin nous avons bien profité de la très belle source thermale disponible dans cet établissement. C’était vraiment un super hôtel.

  • Benjamin Boas

    <Hôtel Hakkoda>
    L’hôtel Hakkoda, où nous avons passé une nuit pendant notre séjour à Aomori, est un vaste établissement qui propose une cuisine sensationnelle et des salles pour différentes festivités.
    Nous avons pris un splendide dîner et un délicieux petit déjeuner dans la salle du restaurant avec une vue splendide sur les érables aux couleurs d’automne.
    Les bains n’étaient pas aussi particuliers qu’à Sukayu Onsen, mais permettaient néanmoins de finir la soirée de la meilleure des façons.

Troisième jour

Hôtel Hakkoda

Navette gratuite
Environ 10 minutes

Bus JR
Sukayu Onsen → Choshi Otaki
Environ 1 heure 20 minutes

Ruisseau d’Oirasemore

Visites recommandées

Ruisseau d’Oirase

Sur les 14 kilomètres qui séparent Nenokuchi, au bord du lac Towada, de Yakeyama, tout au long d’un ruisseau montrant mille visages plus beaux les uns que les autres, la nature a créé un paysage magnifique composé d’arbres splendides, d’une dizaine de cascades, de rocs aux formes étranges, et d’autres sites fabuleux. C’est un endroit idéal pour admirer la nature particulièrement sublime quand la végétation renaît de mai à juin, et quand les érables commencent à se parer de leurs couleurs d’automne au début du mois d'octobre. Pour profiter au maximum des couleurs de l'automne, nous vous recommandons de venir au mitan, ou à la fin du mois.

  • Stephen Schreck

    <Ruisseau d'Oirase (entre Kumoi et la cascade Choshio)>
    Même s’il faisait un peu pluvieux, le paysage valait vraiment cette petite marche.
    Je pense même que le paysage était encore plus beau grâce à la pluie.
    Les feuilles des arbres arboraient de magnifiques couleurs très variées et je me suis vraiment relaxé à marcher au milieu de cette nature paisible.
    Cette région est si jolie qu’il suffirait qu’ils organisent une sorte de festival de la pomme pour attirer une foule de visiteurs amatrice de paysages naturels et de ce genre d’évènements.
    En plus d’être une magnifique région, Aomori abrite également des gens formidables.
    J’espère pouvoir un jour retourner sur le chemin du ruisseau Oirase pour faire encore plus de randonnées.

  • Benjamin Boas

    <Ruisseau d'Oirase (entre Kumoi et la cascade Choshio)>
    La randonnée le long du ruisseau Oirase était le clou de ce voyage.
    Nous avons marché pendant près d’une heure loin de la foule de Tokyo et de la ville de Aomori au milieu des magnifiques feuillages d’automne pour admirer quelques splendides cascades.
    Pour ceux qui voudraient faire la randonnée complète de 9 kilomètres, je conseille de partir plus tôt que nous.

Bus JR
Kumoinonagare → Towadako (Yasumiya)
Environ 30 minutes

Lac Towadamore

Lac Towada

Réputés pour les teintes vert tendre au printemps et les couleurs chatoyantes à l'automne, le lac qui possède la beauté d'un miroir reflétant le ciel et les monts environnants, ainsi que le panorama qui donne à respirer à pleins poumons un air de liberté, attirent de nombreux visiteurs venus faire le plein de nature en toute saison.

  • Stephen Schreck

    <Déjeuner : Towada Barayaki>
    C’était sans doute mon meilleur repas au Japon.
    La viande de bœuf et les oignons avaient beaucoup de saveur, et le repas était tellement bon que j’ai tout dévoré.
    Je serais très heureux de pouvoir manger ce genre de nourriture plus souvent.
    Je pense que beaucoup d’Occidentaux pourraient apprécier cette cuisine.
    Pour le dessert, Benjamin et moi avons pris une délicieuse tarte aux pommes.
    Aomori est la région qui produit les meilleures pommes au monde.

    <Kokedama au Oirase Stream Museum>
    Il était très amusant de fabriquer ces sphères de mousse kokedama.
    Le professeur était très sympa et nous avons ainsi pu beaucoup nous amuser. Nous avons également pu échanger avec des visiteurs japonais.
    C’était très judicieux de choisir cette activité pour remplacer la sortie prévue en ferry, qui avait malheureusement dû être annulée à cause du mauvais temps.

    <Dîner : Aomori Hotate Goya>
    J’ai mangé léger pour le dîner parce que j’étais encore plein du repas de bœuf que j’avais mangé au Towada Barayaki.
    Les pétoncles japonais que j’ai mangés étaient excellents.
    Même si je n’ai pas réussi à en attraper un seul, la pêche au pétoncle était très amusante.

  • Benjamin Boas

    <Déjeuner : Towada Barayaki>
    Nous avons pris notre dernier déjeuner à Aomori au restaurant Towada Barayaki. Là, nous nous sommes bien amusés parce que le restaurant nous avait réservé à tous quelque chose à faire.
    La spécialité de Aomori, le barayaki, est un plat de côtes de porc sautées avec des oignons et de la sauce. Nous avons tous reçu une petite casserole individuelle dans laquelle nous devions cuisiner nous-même notre plat.
    Le restaurant se situe près de la statue Otome no Zo, une statue en bronze célèbre dans le pays.
    Les touristes étrangers ne sont peut-être pas intéressés par la dernière œuvre de Kotaro Takamura, mais la statue vaut le coup d’œil rien que pour le magnifique chemin le long du lac Towada qui y mène.

    <Kokedama au Oirase Stream Museum>
    Comme nous n’avons pas pu aller en bateau sur le lac à cause du mauvais temps, nous avons participé à une activité de fabrication de sphères de mousse kokedama.
    Le Oirase Stream Museum (un nom amusant compte tenu de la taille du cours d'eau) est l’endroit parfait pour les familles cherchant à en apprendre plus sur la région.
    La principale attraction du musée est le cours de fabrication de kokedama organisé par un ancien catcheur passé maître dans l’art de façonner ces petites sphères de mousse.
    Étant vivants, ces objets ne peuvent pas être emmenés avec soi hors du Japon. Je pense néanmoins qu’ils peuvent faire de magnifiques cadeaux pour des amis japonais.

    <Dîner : Aomori Hotate Goya>
    Le restaurant Aomori Hotate Goya propose une expérience culinaire unique à Aomori.
    Les clients sont en effet encouragés à pêcher eux-mêmes les pétoncles qu’ils vont manger.
    Pour 500 yens, ils reçoivent une petite canne à pêche pour s’essayer à cet exercice pendant 3 minutes. Ils peuvent ensuite manger tous les pétoncles qu’ils ont attrapés pendant ce laps de temps.
    Les pétoncles fraîchement pêchés seront préparés comme le désire le client : en sushi, en sashimi ou sautés.
    *Les tarifs varient en fonction de la période.

Bateau de tourisme sur le lac Towada
Yasumiya → Nenokuchi
50 minutes

Bus JR
Nenokuchi → Gare d'Aomori
Environ 2 heures 45 minutes

Navette aéroport
Aomori Ekimae → Aéroport d'Aomori
Environ 35 minutes

Aéroport d'Aomori

JAL(oneworld YOKOSO/Visit TOHOKU Fare) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

Suggestions des voyageurs

Ce voyage était très bien organisé.
Nous sommes descendus dans de super hôtels, avons mangé dans de délicieux restaurants, et avons pu faire des visites très amusantes.
Ce voyage m’a permis de découvrir le Japon de la meilleure des façons, et m’a même donné envie d’explorer davantage ce pays.

Stephen Schreck
Responsable du blog de voyages "A Backpackers Tale"
Pays de résidence États-Unis
  • Loisirs

    Les voyages, la nature, la randonnée

  • Nombre de voyages au Japon

    Une fois

Suggestions des voyageurs

Aomori est non seulement une région magnifique où l’on peut profiter pleinement de la nature si riche du Japon, mais c’est aussi le lieu où j’ai pu goûter aux pommes peut-être les meilleures que j’ai jamais mangées.
Je pense aussi que ça doit être une expérience formidable de pouvoir visiter cette région à la période du festival Nebuta. Même si vous manquez le festival (ou si vous souhaitez éviter la foule), vous pourrez voir les chars utilisés pendant ce festival au Wa Rasse, le centre touristique et culturel de la ville de Aomori.

Benjamin Boas
Rédacteur au "Tokyo Weekender" M. Benjamin Boas
Pays de résidence
Pays de naissance: États-Unis
  • Loisirs

    La culture populaire, les arts martiaux, le zen

  • Durée du séjour à Tokyo

    10 mois

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Transports

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

COPYRIGHT © TOHOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.

Back to Top