We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
IWATE
  • TOKYO
  • IWATE

PROSPERITY STILLNESS & MOTION

Ce voyage présente à la fois l'aspect dynamique de Tokyo, symbolisé par le carrefour de Shibuya, et la splendeur du passé transmise jusqu'aujourd'hui grâce à des sites classés au patrimoine mondial, tels que le site Hiraizumi construit pour rendre hommage à la paix.

Official Tokyo Travel Guide
http://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://www.japan-iwate.info/

Voyageurs

  • Traveled : October, 2017 Chaiwat Chantasakuldech
    Bloggeur, consultant en marketing
    Pays de résidence Thaïlande
  • Traveled : October, 2017 Lakkana Charritkul
    Bloggeuse lifestyle
    Pays de résidence Japon
    Pays de naissance: Thaïlande

Aéroport de Bangkok-Suvarnabhumi

JAL032 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Une compagnie aérienne quatre étoiles qui permet de goûter à toute la politesse de l’accueil japonais. Le repas à bord comportait une salade, des nouilles soba, une soupe miso et du saké, et des glaces Häagen-Dazs étaient aussi à disposition, de quoi rendre tous les voyageurs heureux. Cette fois, je suis arrivé à l’aéroport de Haneda. Ce dernier est plus proche du centre-ville que l’aéroport de Narita, ce qui permet de réduire le temps de déplacement, c’est pourquoi je le recommande.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

Aéroport international de Tokyo-Haneda

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Ça a été très pratique, car il était possible de moduler de manière flexible les dates de validité. Je le recommande aux voyageurs qui partent découvrir la province depuis Tokyo pour la première fois. Les voyageurs thaïlandais ignorent généralement l’existence de JR Pass par régions. Le point le plus positif, c’est qu’il permet aux voyageurs étrangers de faire du tourisme de manière individuelle, sans passer par un voyage collectif organisé. Pour mes déplacements, je me suis donc servi de trains, de bus et de taxis, sans avoir à dépendre du bus d’un groupe.

  • Lakkana Charritkul

    Le JR Pass constitue un moyen de voyager au Japon qui offre la possibilité de prendre les trains JR et les Shinkansen. Le JR East Pass (région Tohoku) permet de prendre les lignes JR, le Shinkansen et le Narita Express de l’aéroport de Narita au centre-ville ainsi que le Tokyo Monorail depuis l’aéroport de Haneda.
    Très facile à utiliser. Il faut montrer son passeport au personnel JR lors de la première utilisation, et ensuite pour prendre le train, plus la peine de passer au guichet, il suffit de présenter votre JR Pass au contrôleur à l’entrée des gares.

Kichijojimore

Kichijoji

Le parc Inokashira est une véritable oasis urbaine. Chacun s’y relaxe à sa manière en se promenant, en faisant de la course à pied ou encore en pique-niquant. Dans le parc se trouvent également le zoo Inokashira et le musée Ghibli qui accueille de nombreux fans depuis son ouverture. Après une promenade tranquille dans le parc, les visiteurs apprécient de faire du shopping et de savourer des plats dans les rues commerçantes et les petites ruelles pittoresques faisant face à la gare. Kichijoji est facilement accessible depuis Shinjuku et Shibuya. Cette zone à la fois animée et riche de nature dégage une ambiance reposante qui attire toutes les générations.

  • Chaiwat Chantasakuldech

    J’avais déjà entendu le nom de Kichijoji à de nombreuses reprises dans des films ou des mangas, mais je ne savais pas à quoi ressemblait le lieu en réalité. Les Thaïs ont en général déjà entendu parler de « l’éléphante Hanako », mais ne savent pourtant pas qu’il en existe une statue en bronze devant la gare, ni où se trouve le Musée Ghibli. J’ai eu le plaisir de pouvoir me rendre à Kichijoji cette fois et c’était vraiment génial. En plus, c’est très facile d’accès depuis le centre-ville. Le zoo et le Musée Ghibli, qui sont un peu plus éloignés, sont déjà magnifiques de l’extérieur, et ils valent assurément le coup d’œil. Si vous avez l’opportunité de vous rendre dans les parages, je vous recommande vivement le détour, même pour ne visiter que Kichijoji.

    L’un des musts de ce voyage a été le restaurant de steaks à la japonaise Kissho Kichijoji : tout simplement succulent. Le restaurant dispose de pièces privatives et le service y est d’excellente qualité. J’ai beaucoup aimé le fait que les steaks soient servis sur de la vaisselle en verre. Le restaurant n’est pas évident à trouver, mais je le recommande à toutes celles et ceux qui souhaitent déjeuner dans le calme. Une adresse bien cachée, connue des seuls connaisseurs !

  • Lakkana Charritkul

    Se rendre au parc Inokashira-koen prend environ 10 minutes à pied depuis la gare JR de Kichijoji.
    Le parc a été ouvert en 1917 et il a fêté ses 100 ans en 2017. C’est l’un des plus anciens parcs du centre-ville. De nos jours, il y a un zoo au sein du parc.
    Quand viennent le printemps et l’automne, c’est un endroit des plus populaire où autochtones et touristes viennent en nombre pour regarder les cerisiers en fleurs et les feuillages rouges et or des érables. Il y a aussi le Musée Ghibli, consacré aux jolis desssins animés du studio du même nom.
    L’ambiance à l’intérieur du parc est très agréable et il est plaisant de s’y balader, s’y asseoir et profiter du plein air.
    Sur le chemin du retour, il est possible de faire un saut dans la galerie commerçante Sunroad Shopping Street à deux pas de la gare. On y trouve des magasins en tous genre, des restaurants, des pharmacies ainsi que des boutiques où l’on peut acheter des pâtisseries typiques : un endroit qui plaira aux amateurs de shopping. Il y a aussi des boutiques de vêtements et de mode.

    Ce restaurant propose de la cuisine japonaise, principalement de la viande et du shabu-shabu, et des steaks avec garnison pour le déjeuner. Comme une œuvre d’art, les repas japonais se savourent aussi avec les yeux. C’est une cuisine qui ravit autant le regard que le palais. Les plats sont délicieux et permettent d’apprécier la saveur de chaque ingrédient.

Ligne Keio Inokashira
Kichijoji → Shibuya
Environ 15 minutes
200 yens

Shibuyamore

Visites recommandées

Shibuya

Concentrant de nombreux restaurants, bars, discothèques et salles de concert, Shibuya est un foyer de la culture des jeunes. D'innombrables grands magasins et boutiques s'alignent dans ce quartier toujours débordant de l'enthousiasme des jeunes. Si vous cherchez les articles "Kawaii" (mignons, adorables) aperçus dans les magazines, Shibuya est la destination incontournable. Passez un agréable moment dans un café branché ou un petit restaurant bon marché... Devant la gare de Shibuya, découvrez plusieurs lieux très célèbres tels que la statue de Hachiko, ou le fameux carrefour où se croise une foule nombreuse.

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Des bâtiments flambant neufs, un quartier animé en permanence par les amateurs de shopping. J’avais toujours voulu, quand j’aurais le temps, prendre une vidéo du fameux carrefour piéton. C’est un site touristique emblématique, un quartier qui ne dors jamais et qui donne l’impression que de nouveaux bâtiments y ont poussé entre chaque visite, un lieu que je recommande à toutes celles et ceux qui aiment la mode. Je suis allé sur le toit du Shibuya Hikarie. C’est un endroit où je compte revenir à des périodes différentes, car le panorama change, semble-t-il, en fonction du temps qu’il fait.

  • Lakkana Charritkul

    En empruntant la sortie Shibuya Hachiko, on tombe sur la statue du chien Hachiko. Nombreux sont les touristes qui, en passant par-là, s’arrêtent pour prendre une photo en compagnie de Hachiko.
    En face de Hachiko se trouve un point d’information pour les touristes. De l’extérieur il a l’apparence d’un vieux wagon vert, que les Japonais qualifient de « Grenouille verte » (Green frog). De nos jours, la Grenouille verte est utilisée comme point d’information pour les touristes.
    Impossible d’ignorer aussi le fameux carrefour piéton de Shibuya, que les gens traversent toute la journée. Les images de foule le traversant, ou attendant que le feu passe au vert, sont célèbres dans le monde entier.
    Quand on traverse la route en sortant de la gare de Shibuya et que l’on s’enfonce dans la ruelle à gauche du Starbucks, on arrive dans un endroit appelé « Shibuya center-gai ». On y trouve toutes sortes de produits de marques, aussi bien japonaises qu’occidentales. Il y a chaque jour énormément de monde, en particulier en soirée lorsque les boîtes de nuit et les pubs sont ouverts et que l’on peut goûter aux joies de la vie nocturne tokyoïte. On peut trouver de nombreux magasins en marchant dans cette rue.
    De l’autre côté de la gare se trouve un autre endroit très intéressant : le grand magasin « Shibuya Hikarie ». Il ne s’agit pas d’un simple grand magasin. Au 8e étage se trouvent une galerie d’art gratuite et un observatoire. L’observatoire quant à lui est ouvert à tous et gratuitement.

Ligne Ginza du métro de Tokyo
Shibuya → Akasaka-mitsuke

Ligne Marunouchi du métro de Tokyo
Akasaka-mitsuke → Shinjuku-gyoenmae
Environ 15 minutes
170 yens

Jardin impérial de Shinjuku (Shinjuku Gyoen)more

Jardin impérial de Shinjuku (Shinjuku Gyoen)

Ce jardin impérial a été achevé en 1906 et a été ouvert au public en 1949.
Trois jardins de styles différents, un jardin japonais, un jardin classique et un jardin paysager ont été très joliment aménagés sur une surface de 58,3 hectares.
Célèbre pour ses cerisiers au printemps et ses érables en automne, ce jardin est une véritable oasis au cœur de la ville où les gens aiment venir se relaxer.

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Je m’étais déjà rendu nombre de fois à Shinjuku, mais j’ignorais qu’il y avait un grand parc à proximité de la gare. Désormais je pourrai dire qu’à Shinjuku, il n’y a pas que le shopping qui vaille le coup et je compte bien présenter à mes amis tous les jardins dont on peut faire le tour. C’est particulièrement agréable d’y prendre un petit bain de soleil pendant la journée. Attention, il ne s'agit pas d'un simple parc, et le tarif d’entrée est dérisoire au vu de ce qu’il comprend.

    J’étais déjà allé manger plusieurs fois au Golden Gai et à Omoide Yokocho. Ce sont des endroits que je souhaite présenter comme des sites méconnus de Tokyo. Je me suis dit que j’aimerais bien me rendre dans ce genre d’établissements accompagné de Japonais, si j’en avais l’occasion. Il s'agit d'endroits dont on peut recommander la visite car il est possible de découvrir sur les menus de nombreux plats populaires que les Japonais mangent d’ordinaire, et savourer ainsi une expérience culturelle. Ces deux lieux tranchent un peu avec les sites touristiques habituels.

    Un établissement à l’atmosphère accueillante pour les visiteurs étrangers, ouvert 24 heures sur 24, où la cuisine est bonne et avec des tarifs raisonnables. Outre les sushis et sashimis, la carte propose de nombreux autres plats. Les photos sur le menu permettent aux clients étrangers qui ne savent pas lire le japonais, ou qui ne connaissent pas bien les différentes variétés de sushis, de commander facilement : une attention qui fait chaud au cœur.

  • Lakkana Charritkul

    Shinjuku est très connu pour le shopping. Nombre de touristes ignorent que s'y trouve aussi un immense parc. Le Shinjuku-gyoen est un jardin qui a été créé pendant l’ère Meiji. Cet emplacement était constitué jadis de parcelles appartenant à des daimyos (seigneurs féodaux), mais au fil du temps, il a été ouvert au public. Quand il fait beau un grand nombre de personnes vient s’y prélasser.

    Omoide Yokocho est une rue située à l’ouest de la gare de Shinjuku, bordée de petits estaminets à l’atmosphère rétro. De petits bars à la japonaise, nommés « izakaya », longent les deux côtés de la rue. On y sert une cuisine qui accompagne la boisson, composée de brochettes grillées : brochettes grillées de bœuf, de porc, de poulet et d’abats. Ces commerces se félicitent d’une histoire remontant à l’après-guerre.

    Les sushis servis au Sushi Mamire sont frais et absolument délicieux. Outre les portions simples et les formules, la carte propose une grande variété de plats. On a aussi le choix de s’asseoir au comptoir ou à une table, ce qui renforce le sentiment d’y être un peu comme chez soi.

Environ 15 minutes

Central Hotel Tokyo

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Situation idéale, à proximité de la gare et de magasins branchés comme Don Quijote, Bic Camera et Isetan. Les chambres y sont spacieuses et confortables et permettent de goûter au charme à la japonaise. L’hôtel dispose en plus à chaque étage de distributeurs de boissons automatiques bien fournis. Les tarifs étaient tout à fait satisfaisants.

  • Lakkana Charritkul

    Cet hôtel est très pratique. Il est situé à 5 minutes à pied de la sortie est de la gare de Shinjuku. Pour les amateurs de shopping, c’est l’endroit idéal pour passer la nuit. Au sortir de l’hôtel se trouvent toutes sortes de magasins, c’est super. Les chambres y sont bien plus spacieuses que dans les business hôtels où j’avais l’habitude de rester.

Deuxième jour

TOHOKU(IWATE)

Gare de Tokyomore

Gare de Tokyo

Le bâtiment en briques rouges Marunouchi, très apprécié depuis longtemps comme le visage de la gare fr Tokyo, a fini d'être restauré en octobre 2012 et a ainsi retrouvé son aspect d'origine. Les visiteurs peuvent désormais ressentir les 100 ans d'histoire du bâtiment et son atmosphère unique. A l'occasion de la réouverture du bâtiment Marunouchi, le Tokyo Station Hotel et la Tokyo Station Gallery ont également rouverts leurs portes. L'hôtel Tokyo Station est le seul hôtel au Japon qui soit aménagé dans un bâtiment désigné Bien culturel important. Il a été conçu dans un style raffiné inspiré de l'architecture classique européenne et s'accorde parfaitement avec le magnifique extérieur du bâtiment Marunouchi.

  • Chaiwat Chantasakuldech

    C’est toujours une joie d'en choisir un, si bien que j’aurais sans doute pu écrire un article entièrement consacré aux ekiben (plateau repas vendu dans les gares). Si le choix d’un ekiben est déjà en soit très sympa, déguster son ekiben à bord du Shinkansen en admirant les paysages défiler à la fenêtre permet vraiment de goûter au charme de l’expérience typiquement japonaise. Il est rare que les étrangers s’essaient aux ekiben et en choisissent la composition dans les moindres détails, c’est pourquoi j’aimerais insister sur le charme inoubliable de cette expérience. Les ekiben sont aussi un régal pour les yeux, c’est une coutume qui n’existe qu’au Japon.

  • Lakkana Charritkul

    Au Japon, on appelle « ekiben » les bentos qui sont vendus aux voyageurs dans les gares. Ce qui fait le charme des ekiben, c’est que chaque gare en propose des variétés différentes. La boutique de ekiben qui se trouve à la gare de Tokyo a pour elle de proposer des ekiben fameux qui viennent de toutes sortes d’endroits. Les variétés de ekiben varient en plus avec les saisons.

JR Shinkansen Hayabusa(JR EAST PASS) Afficher les détails

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Chaque fois que je prends le Shinkansen, je suis épaté par la vitesse à laquelle il va et la propreté à bord. En plus, le JR East Pass (région du Tohoku) est vraiment très pratique pour utiliser le Shinkansen. Le JR Pass semble coûteux, mais il permet en réalité de bénéficier aussi de réductions pour le Shinkansen et de s’épargner ainsi de devoir acheter un billet chaque fois. J’en recommande plus que vivement l’achat, dans la mesure où ceux qui ignorent son existence sont encore nombreux.

  • Lakkana Charritkul

    Le Shinkansen est l’une option dont disposent les voyageurs pour leurs déplacements. Il est particulièrement pratique est avantageux pour celles et ceux qui disposent du JR East Pass. Les places sont très confortables, spacieuses et il y a même de la place pour poser son sac de voyage.

Gare d’Ichinoseki

Ligne JR Ofunato 
Gare d'Ichinoseki → Gare de Geibikei
Environ 30 minutes

Gorge de Geibimore

Gorge de Geibi

Il s'agit d'une gorge creusée par la rivière Satetsu dans le calcaire, sur près de 2 km, et entourée de deux falaises de 100 m de hauteur environ. Son cours est paisible, et les bateliers qui dirigent à la force de leur bras les bateaux qui descendent la rivière entonnent le chant traditionnel du "Geibi Oiwake" (chant de Geibi). Le mauve des glycines qui fleurissent sur la falaise sont le principal attrait du printemps, particulièrement en période de floraison durant laquelle les grappes de glycines, au bord des eaux calmes de la rivière, pendent en plusieurs étages sur toute la hauteur des rochers.

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Un véritable petit coin de paradis. Je compte y revenir à une autre période car il semble que le paysage change en fonction des saisons. J’ai beaucoup apprécié la gorge de Geibi où l’on peut contempler un paysage traditionnel japonais à bord d’un bateau. Il faisait particulièrement froid le jour où j’y suis allé, ce qui a rendu le succulent kamameshi tout chaud encore meilleur. C’était déjà beau et tout à fait hallucinant quand j’y suis allé, et ce malgré la pluie, et j’aimerais beaucoup y revenir lorsqu'il neige.

    L’atelier-découverte de confection de papier a été pour moi une expérience nouvelle et très amusante. J’ai été très impressionné par l’esprit des artisans japonais en apprenant qu’il fallait attendre une semaine pour que le papier sèche. Le personnel ne ménage pas ses efforts pour donner des explications claires en anglais et permettre ainsi de profiter de l’expérience en toute sérénité. Il est possible, en payant les frais d'expédition, de se faire envoyer le papier confectionné à l’étranger.

  • Lakkana Charritkul

    La gorge de Geibi constitue l’une des cent vues du Japon. La rivière qui coule dans cette gorge a une profondeur d’environ 1 mètre et l’eau y est d’une limpidité à couper le souffle. Chaque endroit par lequel le bateau passe est habité d’histoires passionnantes que les explications du capitaine mettent en valeur.
    Il est possible de prendre part au circuit en bateau dans la gorge de Geibi en toute saison. On peut choisir entre le circuit simple, ou accompagné d’un repas. Le circuit en bateau prend environ 90 minutes aller-retour.

    La confection de papier est l’une des activités passionnantes proposées dans les environs de la gorge de Geibi. On y confectionne du papier et on le décore avec des fleurs et des feuilles. Quand on a fini de le décorer, il faut le laisser sécher pendant une semaine. Après cela, le magasin vous envoie le papier à l’adresse indiquée.

Ligne JR Ofunato
Gare de Geibikei → Gare d'Ichinoseki
Environ 30 minutes

Ligne principale JR Tohoku
Gare d'Ichinoseki → Gare de Hiraizumi
Environ 7 minutes

Temple Chuson-jimore

Visites recommandées

Temple Chuson-ji

Dans ce temple fondé par le moine Ennin, Kiyohira, premier seigneur du clan Oshu Fujiwara fit construire au début du 12e siècle de nombreux pavillons, tahoto (pagodes ornées de nombreux bijoux) et grands pavillons à deux étages. Il avait pour objectif d'établir une "terre de Bouddha" afin de consoler les âmes des victimes des deux longues campagnes militaires "Zen kunen no eki" (les 9 premières années de guerre) et "Go sannen no eki" (les 3 dernières années de guerre). Ces bâtiments furent détruits par un incendie au 14e siècle, mais le temple abrite encore aujourd'hui plus de 3 000 trésors nationaux ou bien culturels importants qui ont gardé la beauté de l'époque Heian (794–1185), à commencer par le Konjiki-do (pavillon d'or).

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Un complexe bouddhique et un temple très grand et absolument magnifique qui valent qu’on leur consacre une journée entière de visite. À commencer par le Konjiki-do (pavillon d’or) du temple Chuson-ji, le site historique de Hiraizumi, est enregistré au patrimoine mondial, et il est visité par de nombreux touristes étrangers. Il est interdit de prendre des photos par endroits dans le temple, invitant ainsi les voyageurs à graver ces clichés dans leurs rétines. Le chemin menant au temple est par ailleurs quelques peu périlleux, sans doute difficile pour les personnes âgées, et constitue ainsi un endroit propice à l’apprentissage de la culture japonaise. Je garde un très bon souvenir de ma palpitante ascension au temple en compagnie de jeunes touristes.

    C’est la première fois que j’entendais jouer du shamisen et j'ai été très surpris de la beauté des sonorités que l’on peut obtenir à l’aide de trois cordes seulement. Lors de la séance d’initiation au shamisen, j’ai pu essayer de jouer moi-même et prendre des photos en compagnie des musiciens. Il semble qu’il soit possible de s’initier à d’autres instruments traditionnels que le shamisen et je souhaite le faire lors de ma prochaine visite.

  • Lakkana Charritkul

    Le temple Chuson-ji est un temple très important. Après avoir commencé mon ascension pour le Konjiki-do, le pavillon doré du temple Chuson-ji, je suis tombée sur une splendide avenue de cèdres. Dans ce temple, il faut absolument voir le pavillon Konjiki-do, le bâtiment de prières, la salle aux trésors et les sutras du Chuson-ji.

    Difficile de croire que cet instrument à corde n’en a que trois et qu’il n’est joué que par une seule personne quand on écoute les morceaux merveilleux dont cet instrument est capable. J’ai été d’autant plus émue que c’était la première fois que j’entendais du shamisen.

Gare de Hiraizumi → Gare de Hanamaki-Kuko
Environ 45 minutes

A environ 10 minutes en taxi de la gare de Hanamaki-Kuko

Source chaude de Hanamaki Onsen more

Source chaude de Hanamaki Onsen

Cette source a commencé à être exploitée en 1923 en faisant venir de l’eau chaude de la source Dai Onsen. Les allées bordées de cerisiers, les forêts de pins rouges du Japon, ainsi que le jardin de rosiers au centre duquel trône un cadran solaire conçu dans un parterre de fleurs par Miyazawa Kenji, confèrent aux installations une atmosphère à la fois raffinée et relaxante. Le complexe thermal de Hanamaki est connu dans tout le Japon comme l’un des meilleurs du nord du Tohoku. Les eaux de cette source sont réputées pour apaiser les rhumatismes et les névralgies.

  • Chaiwat Chantasakuldech

    J’y ai passé, à l’inverse de Tokyo, des moments calmes et relaxants. J’ai énormément apprécié la cuisine kaiseki à base de produits de saison servie au ryokan (auberge) Shidotaira Onsen de Hanamaki Onsenkyo et ai pris beaucoup de plaisir à déguster du saké en contemplant le paysage des sources thermales onsen. Les chambres sont spacieuses, toilettes et salle de bain sont séparées et j’ai trouvé le personnel très aimable. Le lendemain matin j’ai pu déguster un petit déjeuner japonais. Malgré ces charmes de ryokan provincial, chaque chambre est équipée de nombreuses prises électriques, une attention toute particulière qui ne manquera pas de réjouir les touristes contemporains possédant smartphone, tablettes, ordinateur et autres appareils photo.

  • Lakkana Charritkul

    L’auberge Shidotaira Onsen de Hanamaki Onsenkyo a des chambres de type occidental et de type japonais. À l’intérieur, les chambres sont belles, spacieuses et confortables.

    Les tatamis procurent une sensation d’harmonie dans la chambre, lorsque l’on s’assoit pour se relaxer. Surtout, les chambres de ce ryokan sont chacune équipée d’un bain thermal onsen, celles et ceux qui redoutent d’aller dans les bains communs n’ont donc pas de souci à se faire. En plus d’avoir un onsen dans sa chambre, on peut profiter de la vue sur la forêt de conifères et comme ce ryokan est très calme, entendre les murmures de la rivière qui coule.
    Entre la cuisine kaiseki le soir et le petit déjeuner, les repas servis ici sont absolument délicieux.

Troisième jour

Source chaude de Hanamaki Onsen

Environ 10 minutes en taxi jusqu’à la gare JR de Hanamaki-Kuko

Ligne principale JR Tohoku
Gare de Hanamaki-Kuko → Gare de Morioka
Environ 7 minutes

Ferme Koiwaimore

Ferme Koiwai

Cette ferme coopérative, dont la création remonte à plus de 100 ans, s’étend sur environ 3 000 hectares de vertes prairies au pied du splendide mont Iwate. La ferme est spécialisée dans différentes activités, notamment la production de produits laitiers, la création d’espaces verts, l’entretien des forêts et la production de bois, ainsi que le tourisme. De nombreuses vaches et moutons sont élevés avec grand soin dans cet espace naturel magnifique en toute saison.

  • Chaiwat Chantasakuldech

    On peut y déguster de délicieux plats à base de produits frais. Les programmes d’initiation y sont nombreux, pour le plus grand plaisir des visiteurs voyageant en couple ou en famille. Des bus font la liaison directe depuis la gare de Moriaka, je n’ai donc eu aucun problème pour m’y rendre. J’avais souvent vu du lait Koiwai Farm dans les rayons des supermarchés j’ai donc été très content de pouvoir visiter la ferme, de plus, le beau temps a été de la partie. Lors du spectacle de chiens et de moutons, j’ai trouvé que ces moutons en train de courir avec leur toison toute touffue étaient très mignons. J’ai pu visiter l’usine dans laquelle sont fabriqués le lait et le fromage, et j’ai même pu y goûter. J’ai trouvé qu’il était très facile de se déplacer dans le parc, car il y a des bus payants qui circulent pour les personnes pressées ou les personnes à mobilité réduite.

  • Lakkana Charritkul

    Le lait, le beurre et le fromage produits dans cette ferme sont très réputés pour leur goût délicieux. La ferme est vaste et le spectacle de chiens et de moutons était trop mignon et très chouette.

    Dans les environs, il y a un champ de cosmos derrière lequel on aperçoit le mont Iwate qui se dresse dans toute sa splendeur.
    Il y a un restaurant dans la ferme, dont les menus déjeuner sont accompagné d'un lait délicieux.

"Koiwainojo Makibaen" → "Morioka-ekimae"

Gare de Moriokamore

Gare de Morioka

La gare de Morioka, porte d'entrée d'un voyage dans la préfecture d'Iwate, est un lieu commode pour obtenir des informations touristiques, mais propose aussi une grande variété d'attraits gastronomiques et de souvenirs. Les trois grands plats de pâtes de Morioka et son pain de renommée locale sont incontournables pour les gourmets d'Iwate. On y trouve aussi toutes sortes de cadeaux allant des grands classiques en terme de pâtisseries et d'objets d'artisanat, jusqu'aux nouveaux objets à la mode.

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Il ne fait aucun doute que Morioka constitue le cœur de la préfecture d’Iwate, car on y trouve, comme à Tokyo, absolument tout. Mais il plus facile d’y flâner tranquillement. On peut y manger des nouilles wanko soba, que j’ai la ferme intention de goûter la prochaine fois. J’ai même trouvé un circuit « wanko road » pour celles et ceux qui collectionnent les petites mascottes wanko soba.

  • Lakkana Charritkul

    À Morioka aussi il y a beaucoup d’endroits où se promener. Il y a aussi des sanctuaires shinto et des temples historiquement très intéressants.
    Il y a, dans le sanctuaire shinto Mitsuishi où je me suis rendue, une pierre sur laquelle se trouve la « paume du démon » : on raconte qu’il s’agit de l’empreinte de la paume laissée par un géant dans la roche. Il y a aussi un temple historiquement très intéressant. Il s’appelle le temple Hoonji. Il abrite des statues de disciples du Bouddha faites en bois de pin, et le pavillon en contient près de 500.
    Sinon, il y a aussi le grand magasin relié à la gare de Morioka qui, avec ses rangées de boutiques et de restaurants, offre une expérience de shopping des plus réjouissantes.
    N’oubliez surtout pas de goûter leur fameux ekiben !

JR Shinkansen Hayabusa(JR EAST PASS) Afficher les détails

Gare de Tokyo

  • Chaiwat Chantasakuldech

    Ce voyage m’a permis de découvrir un grand nombre de merveilles inconnues du Japon et il m’a donné l’envie de retourner à Iwate. J’ai bénéficié cette fois-ci d’un accompagnement par des personnes de la région ce qui m’a permis de profiter d’autant plus de mon séjour au Japon. Il ne s’agit pas d’un itinéraire dont le seul charme consiste à prendre des photos des sites célèbres, mais d’un itinéraire passionnant qui permet de vivre une expérience bien plus japonaise en visitant la province.

  • Lakkana Charritkul

    J’ai adoré ce voyage. En fait, c’est parce qu’il m’a permis de découvrir, en dépit de Omoide Yokocho dont l’activité perdure depuis l’après-guerre, beaucoup de lieux de Tokyo dont j’ignorais l’existence. Outre leur végétation, les parcs de Tokyo comptent de nombreux lieux très intéressants et ils sont tous d’une taille impressionnante et d’une beauté à couper le souffle. Mais il y a plus, car j’ai eu aussi l’occasion de me rendre à Iwate, au cœur d’une nature luxuriante. Je souhaite partager les informations que je me suis procurée pendant ce voyage avec celles et ceux qui veulent découvrir les villes et la campagne japonaises.

Suggestions des voyageurs

Un voyage qui relie l’effervescence de Tokyo au calme d’Iwate. En utilisant le JR East Pass (région du Tohoku), on a l’impression que c’est juste à côté.

Chaiwat Chantasakuldech
Bloggeur, consultant en marketing
Pays de résidence Thaïlande
  • Loisirs

    Création de blogs, marketing online, business, technologie (en particulier les smartphone)

  • Nombre de voyages au Japon

    Plus de 20 fois

Suggestions des voyageurs

C’est un endroit des plus intéressant, encore peu connu des touristes thaïs, un voyage magnifique qui donne envie de s’attarder une nuit de plus.

Lakkana Charritkul
Bloggeuse lifestyle
Pays de résidence Japon
Pays de naissance: Thaïlande
  • Loisirs

    Ecrire, conception de pages relatives au Japon, tourisme, photographie

  • Durée du séjour à Tokyo

    1 an et 3 mois

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Transports

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

COPYRIGHT © TOHOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.

Back to Top