We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
AKITA
  • TOKYO
  • AKITA

EXPERIENCE ILLUMINATION & POWDERSNOW

Ce voyage s'adresse aux voyageurs les plus actifs et vous garantit des rencontres dans différentes villes, des vues des illuminations de Tokyo la nuit et une poudreuse de qualité sur les pistes de ski du lac Tazawa.

Official Tokyo Travel Guide
http://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://www.akitafan.com/en/first

Voyageurs

  • Traveled : February, 2018 Kim Dao
    Freelance
    Pays de résidence Australie
  • Traveled : February, 2018 Jacobo Arenas Gonzalez
    Professeur d’anglais, écrivain
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: Australie

Aéroport de Sydney - Kingsford Smith

JAL772 Afficher les détails

  • Kim Dao

    Mon voyage a commencé avec le vol JAL que j’ai pris depuis l’aéroport de Sydney. À l’instar des trains japonais et de la ponctualité qui fait leur réputation, le vol JL772 a décollé pile à l’heure. Quand nous allions partir, le personnel au sol nous a salués en faisant des signes avec les mains ou en s’inclinant poliment, quelque chose que je n’avais jamais vu avec d’autres compagnies aériennes, et qui m’a fait chaud au cœur avant le décollage.

    Les repas servis à bord étaient absolument délicieux. Pour le déjeuner il y avait le choix entre des lasagnes au bœuf et du poulet teriyaki avec du riz cantonais. J’ai opté pour les lasagnes, qui étaient accompagnées de petites assiettes de salade et de sushis ainsi que de nouilles soba. Je me suis régalée !

    Le Japon est très célèbre pour la qualité de son service et JAL, en la matière, n’a certainement pas déçu mes attentes. Comme le personnel était rapide, efficace et très poli, ce vol de 9 heures et demie a filé en un rien de temps.

Aéroport international de Narita

Narita Express Afficher les détails

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

  • Kim Dao

    Autrefois terrain de chasse des shoguns Tokugawa, le jardin Hama-Rikyu est aujourd'hui un parc public administré par la préfecture métropolitaine de Tokyo.

    Situé au cœur de Tokyo dans l’arrondissement de Chuo-ku, c’est un jardin très grand et extraordinairement bien entretenu. On peut s’y plaire à observer le contraste entre ce jardin traditionnel japonais et les gratte-ciel du paysage urbain moderne. Bien que nous y soyons allés en plein hiver, nous avons réussi à voir quelques jolies fleurs épanouies. L’endroit est très prisé pour ses cerisiers au printemps.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Le Jardin Hama-Rikyu est un endroit merveilleux qui permet de prendre ses distances d'avec le tumulte du quotidien tokyoïte. Jadis propriété des shoguns Tokugawa, le jardin a longtemps été entretenu avec beaucoup de méticulosité et constitue, avec ses paysages paisibles, un espace à part. L’eau qui s’écoule dans le jardin provient de l’océan et charrie ainsi toutes sortes d’espèces qu’il est rare de trouver à Tokyo. Le jardin compte aussi de nombreux cerisiers et pruniers qui s’épanouissent fièrement avec les narcisses au printemps.

Omotesandomore

Omotesando

L’avenue Omotesando a été construite comme chemin d’accès principal au sanctuaire Meiji-jingu. Elle relie aujourd’hui la gare JR de Harajuku à la station Omotesando du métro de Tokyo. Elle dégage une atmosphère apaisante grâce à ses nombreux zelkovas plantés de chaque côté de l’avenue. Les visiteurs y trouveront de nombreux magasins de vêtements, des cafés et des restaurants à la mode, ainsi que des sites très populaires de la capitale tels que les grands magasins Omotesando Hills et Tokyu Plaza Omotesando Harajuku.

  • Kim Dao

    Bordée de beaux bâtiments à l’architecture moderne et de boutiques de grandes marques, Omotesando est une avenue qui respire le luxe. En s’aventurant dans les ruelles adjacentes, on trouve nombre de cafés, salons de coiffure ainsi que de magasins de petites marques.

    Omotesando Hills est un grand magasin de luxe bâti sur des plans de l’architecte japonais Ando Tadao. On y trouve une centaine d’enseignes de luxe et de restaurants.

    Situé à l’intérieur de Omotesando Hill, le Yasai-ya Mei est un restaurant fantastique où même les végétariens pourront savourer un repas équilibré. Tous les plats étaient très intéressants, nous donnant l’occasion d’explorer diverses saveurs. Seuls les légumes bio de producteurs assermentés sont utilisés, et l’on sent vraiment que ces ingrédients sont de première qualité.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Omotesando se trouve à proximité de la rue Takeshita-dori et du quartier de Harajuku. Les ruelles adjacentes regorgent de cafés, de magasins de designers originaux et de boutiques de seconde-main, le contraste du nouveau et de l'ancien qu’offre le design des immeubles est des plus impressionnants. Omotesando est toujours surprenant et stimulant car on ne sait jamais sur quoi on va tomber chaque jour qu’on y passe.

    Situé au dernier étage du Omotesando Hills, le Yasa-ya Mei est un fabuleux restaurant dont la particularité réside dans les plats de légumes qu’on y sert. Les légumes proviennent de fermes sélectionnées par le restaurant, et l’ambiance à l’intérieur est calme et invite à la détente.

Ligne Chiyoda du métro de Tokyo
Omotesando → Nijubashimae
Environ 15 minutes
170 yens

A environ 2 minutes de la station Nijubashimae

Avenue Marunouchinaka-dorimore

Avenue Marunouchinaka-dori

C’est l’avenue principale du quartier Marunouchi. Elle relie les stations Otemachi et Yurakucho.
Les visiteurs trouveront des magasins de grandes marques, des immeubles de bureaux et des centres commerciaux dans cette avenue joliment bordée d’arbres. Elle reste attrayante tout au long de l’année grâce aux événements qui y sont organisés en fonction des saisons.

  • Kim Dao

    Située non loin de la gare de Tokyo, entourée de salariés et de bureaux, la Marunouchinaka-dori est une avenue pavée où les camionnettes et stands de nourritures s’alignent aux heures du déjeuner et du dîner. Aux alentours, on trouve, outre les œuvres d’artistes japonais et internationaux, de nombreux cafés et musées, et on peut donc s’y balader.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Les trottoirs sont bordés de jolis arbres, illuminés le soir à l’aide d’éclairages qui y sont accrochés, changeant ainsi complètement l’atmosphère qui règne sur les environs pendant la journée. Pour celles et ceux qui souhaitent prendre un petit moment pour se reposer d’une vie débordée de travail, l’avenue Marunouchinaka-dori est l’endroit rêvé pour changer d’air.

Environ 7 minutes à pied depuis le Marunouchi Nakadori Building
Ligne Toei Mita
Hibiya → Onarimon
Environ 25 minutes
180 yens

A environ 10 minutes de la station Onarimon

Tour de Tokyomore

Visites recommandées

Tour de Tokyo

La tour de Tokyo est une tour de télécommunication inaugurée en 1958. Elle dispose d'une plateforme principale d'observation à 150 m de hauteur, et d'une plateforme spéciale d'observation située à 250 m, ainsi que d'un complexe commercial, "Foot Town", situé à sa base. La tour de Tokyo est située à peu près au centre de la ligne Yamanote, et ses plateformes d'observation ouvertes toute l'année permettent d'avoir une vue plongeante sur Tokyo. Ses illuminations, "Landmark Light" qui a débuté en 1989, puis "Diamond Veil" à l’occasion de son cinquantenaire, illuminent le ciel de Tokyo de manière différente selon les saisons et les manifestations organisées. Le complexe commercial "Foot Town" qui abrite un aquarium, ainsi que de nombreux cafés, restaurants et magasins, permettra de passer une journée des plus agréables.

  • Kim Dao

    La Tour de Tokyo est une tour emblématique de 333 mètres de haut. La plateforme principale, qui se trouve à 150 mètres du sol, est un observatoire qui permet d’admirer un panorama de toute la ville de Tokyo sous tous les angles. Le plancher de verre permet de voir directement le sol sous vos pieds depuis les hauteurs de la Tour.

    Quand nous l’avons visitée, il y avait une illumination toutes les heures au pied de la Tour, dans le cadre d’un événement pour célébrer le soixantième anniversaire de sa construction.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    À la Tour de Tokyo, il y a deux observatoires qui permettent d’apprécier la magnifique vue sur les environs et sur le Mont Fuji au loin, ainsi qu’un parterre en verre permettant de voir le sol tout en dessous. Un charmant café permet aussi de se relaxer en profitant du paysage vu du ciel.

Environ 20 minutes

  • Kim Dao

    Le succulent dîner que nous avons pris au Ginza Rabu Hanare nous a ravis au plus haut point. Le restaurant est entièrement composé de petits espaces privés permettant de profiter de son repas dans une atmosphère des plus calmes et paisibles.

    Nous avons fait bombance avec le succulent menu à sept services pour 4 500 yens par personne. Il ne fait aucun doute que ce menu permettant de goûter aux différentes saveurs japonaises est une recommandation de ma part !

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Situé en face du magasin Don Quijote de Ginza, le restaurant Ginza Rabu Hanare permet d’effectuer une fantastique expérience culinaire dans un espace privatif. La serveuse a veillé très attentivement sur la table, sans pour autant s’imposer, et nous a toujours expliqué très gentiment la manière de manger tous les plats qu’elle nous apportait.

Métropole de Tokyo

  • Kim Dao

    L’Hotel Villa Fontaine Tokyo-Shiodome se trouve dans un endroit très pratique, juste devant la station Shiodome de la ligne de métro Oedo et à environ cinq minutes à pied de la gare JR de Shimbashi. On peut, par ailleurs, s’y rendre facilement en bus ou en train depuis les aéroports de Narita et de Haneda. Certains membres du personnel parlent l’anglais, et seront prêts, au besoin, à vous aider en tout temps. Les chambres de cet hôtel sont assez spacieuses et les grands lits vous permettront d’y passer un séjour des plus confortables.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    L’Hotel Villa Fontaine Tokyo-Shiodome, entouré par les gratte-ciel de Shimbashi et Shiodome, dispose d’un personnel fantastique maîtrisant l’anglais, facile à comprendre et très professionnel. Les chambres très spacieuses sont munies de grand lits, d’un éclairage super bath, et de tout ce qu’il faut pour satisfaire les besoins des clients.

Deuxième jour

TOHOKU(AKITA)

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

Aéroport international de Tokyo-Haneda

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

  • Kim Dao

    Nous nous sommes envolés pour Akita depuis l’aéroport de Haneda. L’enregistrement avec JAL est simple et efficace : il suffit d’entrer son numéro voyageur dans la machine et le ticket s’imprime. Les voyageurs étrangers peuvent aussi l’utiliser car ce service est disponible en plusieurs langues. Tout s’est passé très rapidement, sans accroc. Le vol pour Akita était plutôt court, ce qui n’a pas empêché le service d’être d’excellente qualité, et nous nous sommes même vus offrir diverses sortes de boissons avant notre arrivée. En plus, il y avait suffisamment de place pour les jambes, c’était très confortable.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    L’enregistrement des vols JAL peut maintenant se faire en entrant un code de confirmation, ce qui fait que réserver un vol est devenu plus facile que jamais. Toutes les procédures d’enregistrement sont disponibles en anglais, tout comme les annonces à bord, et comme le personnel maîtrise parfaitement l’anglais on se sent bien rassuré. Le décorum était pittoresque et la cabine très propre et bien entretenue. Le personnel a qui plus est offert des petits cadeaux aux enfants pour leur faire plaisir.

JAL (Japan Explorer Pass) Afficher les détails

Aéroport d’Akitamore

Aéroport d’Akita

Situé à 25 kilomètres au sud-est du centre-ville de la ville d'Akita, cet aéroport est construit dans le style d'un parc municipal.Depuis cet aéroport, des vols domestiques réguliers sont assurés à destination de Tokyo, Sapporo, Nagoya, et Osaka (les vols à destination de Séoul sont suspendus pour le moment). Des taxis collectifs Akita Airport Liner, utilisables même par un seul passager, assurent la liaison entre l'aéroport les sites touristiques.La boutique de souvenirs Aeru, qui vous fera ressentir la douceur des cèdres d'Akita, fera de chaque achat un moment spécial. Les boutiques de l'aéroport proposent, en plus des articles que l'on trouve habituellement dans les aéroports, de nombreux produits, tels que des produits frais de saison et alcools artisanaux.

Bus Akita Airport Liner Nyuto-go
En direction de Tazawako Kogen
Environ 2 heures / 3 600 yens

Station de ski Tazawakomore

Visites recommandées

Station de ski Tazawako

Rien n'est plus enivrant que de laisser la trace de ses skis dans la neige poudreuse, tout en contemplant en contrebas le lac Tazawa, plus profond lac du Japon.Cette station dispose de pistes pour le ski de bosses, avec une épaisse couche de neige, ainsi que de larges pistes à pente modérée ou faible qui conviendront à tous les niveaux, débutants comme experts.En 2015 et 2016, au mois de février, elle a accueilli des épreuves de la Coupe du monde de ski acrobatique (FIS).

  • Kim Dao

    Dominant le Lac Tazawa, la station de ski Tazawako est le plus grand domaine skiable d’Akita. On peut facilement s’y rendre en navette depuis l’aéroport d’Akita. Il y a aussi des bus de nuit qui s’y rendent depuis Tokyo. Nous avons pu louer tout le matériel nécessaire afin d’être parés pour skier !

    Nous avons pris les remontées mécaniques jusqu’au sommet où nous avons profité de la vue sur le magnifique Lac Tazawa. C’était la première fois que nous faisions du ski et au début nous n’en menions pas large, mais notre moniteur était très dévoué et s’assurait toujours de notre sécurité, si bien qu’à la fin de notre descente, nous avions fait (quelques !) progrès et nous avons pris beaucoup de plaisir. Une expérience que je recommande sans faute à tout le monde.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Baignée par des rayons de soleil transperçant les nuages, la station de ski Tazawako permet d’admirer un paysage à couper le souffle surplombant le Lac Tazawa. Le personnel y est très aimable et très accueillant, et grâce à notre moniteur de ski qui pratiquait l’anglais, nous avons pris beaucoup de plaisir à skier. Durant le trajet en remontée mécanique nous avons profité du paysage splendide tout en écoutant de la musique qui nous mettait la pêche. Notre moniteur était très attentif, sympathique et informé, mais par-dessus tout il s’est montré très patient dans ses explications. L’abonnement vaudrait à lui seul le prix du paysage, mais le fait de pouvoir se régaler sur de la poudreuse en fait indiscutablement un endroit où il vaut la peine d’aller.

Bus Ugo Kotsu, ligne Nyuto
Tazawako Ski-jo → Tsurunoyu Onsen Kyudoguchi
Environ 17 minutes, 290 yens
Puis environ 12 minutes à pied

Station thermale de Nyuto-onsenmore

Station thermale de Nyuto-onsen

Station thermale japonaise réputée, entourée d'une forêt primaire de hêtres. Elle comporte 7 hôtels thermaux (Ogama Onsen, Ganiba Onsen, Kyukamura Nyuto Onsenkyo, Taenoyu, Tsurunoyu Onsen, Magoroku Onsen) qui disposent de leurs propres sources aux propriétés minérales très variées.

  • Kim Dao

    Située à proximité du mont Nyuto, la station thermale de Nyuto-onsen est l’une des plus stations thermales les plus réputées du Japon. En théorie, les bains de Nyuto-onsen ne sont accessibles qu’aux clients restant pour la nuit à l’auberge, mais les clients de passage pour la journée peuvent les utiliser jusqu’à 15 heures (accès payant). Parmi les nombreux bains thermaux de la région, ce sont ceux de Tsurunoyu Onsen qui sont les plus populaires. Les bains Tsurunoyu Onsen sont dans la plus ancienne auberge de la station thermale de Nyuto-onsen, certaines chambres datent de la période d’Edo, et l’établissement propose un bain mixte dont l’eau est blanche comme le lait. Si le bain est certes mixte, l’eau est aussi opaque que le lait et il n’y a pas de souci à se faire en allant se baigner. N’hésitez pas à vous plonger dedans !

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Non loin du Lac Tazawa se trouve l’une des plus fameuses stations thermales du Japon, dont l’ensemble des bains alentours est connu sous le nom de station thermale Nyuto-onsen. Le plus attrayant était le bain mixte à ciel ouvert et son eau épaisse et laiteuse. Alors que tombe la neige, il est vraiment fantastique de pouvoir se détendre dans un bon bain en plein air au-delà duquel on ne distingue guère qu’à quelques mètres. La vapeur et l’eau laiteuse renforcent l’atmosphère mystérieuse et l’impression que cet endroit est tout droit sorti d’un conte de fées.

Environ 12 minutes à pied jusqu’à l’arrêt de bus
Bus Ugo Kotsu, ligne Nyuto
"Tsurunoyu Onsen Kyudoguchi" → "Tazawako Ekimae"
Environ 44 minutes / 750 yens
Puis environ 9 minutes en taxi (transport en bus disponible sur réservation)

Hotel Mori no Kaze Tazawako

  • Kim Dao

    L’hôtel Mori no Kaze Tazawako est situé non loin du Lac Tazawa. Chaque chambre est équipée de deux lits, et dispose de toutes les commodités nécessaires pour un séjour agréable. L’établissement propose en plus pour le dîner un buffet de cuisine japonaise comprenant certains plats célèbres de la préfecture d’Akita.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    L’hôtel Mori no Kaze Tazawako se trouve à proximité du Lac Tazawa. C’est un petit hôtel équipé de bains thermaux pour hommes et pour femmes, d'un grand salon et d'un super buffet. Les chambres sont spacieuses et la salle de bain avec toilettes est fonctionnelle et contient toutes sortes d’accessoires pour vous sentir bien à l’aise. Durant l’hiver, le paysage enneigé est des plus romantiques ; quant au buffet, on pouvait y trouver des spécialités locales comme du kiritampo, des fruits de mer tel que du crabe, ou encore de la fondue au fromage.

Troisième jour

Hotel Mori no Kaze Tazawako

  • Kim Dao

    Située à proximité du Lac Tazawa, la boutique Yama no Hachimitsuya est un magasin de souvenir spécialisé dans le miel. Son architecture originale attire les clients. La boutique propose des produits à base de miel sous toutes sortes de formes : miels importés du monde entier, confitures, sirops, vinaigres et même des glaces ! Je vous recommande d’y faire un saut pour vous procurer un petit souvenir original.

    Fondée en 1689, la cave Hideyoshi de la fabrique de saké Suzukisyuzo n’a pas tardé à être très prisée à Akita. Un événement de deux jours est organisé pour célébrer le saké nouveau : un millier de personnes s’y inscrivent, mais cent seulement y sont invitées. Lors de cet événement, il y a eu des dégustations de saké, de la cuisine locale et de la musique !

    Le kiritampo est un plat originaire d’Akita. Lors de notre visite de la pension paysanne Furusato, une famille charmante nous a appris à préparer de la cuisine locale. À l’intérieur, on avait vraiment l’impression d’être chez l’habitant, tout le monde était très sympa et nous avons même pu apprendre l’accent et quelques expressions typiques de la région d’Akita. Pour une expérience culturelle simple et chaleureuse du Japon, on ne trouvera pas plus authentique !

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Située non loin du lac Tazawa, la boutique Yama No Hachimitsuya est un magasin qui comme son nom l’indique (hachimitsu signifie miel en japonais) est spécialisé dans le miel. On y trouve évidemment des miels de la région ainsi que d’autres venus du monde entier, mais aussi plus largement tout ce qui touche de près ou de loin au miel, ce dont s'enorgueillit le magasin.

    La cave Hideyoshi de la fabrique de saké Suzukisyuzo est la plus ancienne cave à saké de la région, et la pleine période de brassage du saké s’étend du mois d’octobre à celui d’avril. Durant chaque cycle de brassage, la fabrique organise un événement portes-ouvertes de deux jours pour célébrer l’arrivée du saké nouveau au cours duquel le patron et ses employés font de la musique. Pour célébrer la plus ancienne fabrique de saké d’Akita et réjouir ses inconditionnels, des plats sont préparés dans la fabrique et de nombreuses dégustations sont organisées.

    Le kiritampo est un plat typique d’Akita. On le fait avec de la pâte de riz mochi, que l’on monte en brochette avant de le cuire et d’y ajouter une sauce, généralement à base de miso. À la pension paysanne Furusato, on peut prendre part à un atelier de cuisine locale comme si l’on était chez l’habitant. Cette expérience auprès d’authentiques paysans d’Akita vaut vraiment le coup.

Environ 9 minutes en voiture jusqu’à la gare JR de Tazawako (véhicule de l’hôtel)
Ligne JR Tazawako
Gare de Tazawako → Gare de Kakunodate
Environ 26 minutes / 320 yens

Maisons de guerriers à Kakunodatemore

Maisons de guerriers à Kakunodate

En 1620, le seigneur Ashina a aménagé ici un quartier pour les samouraïs qui s'est ensuite développé comme une véritable ville aux pieds du château de la branche nord de la famille Satake. Cette rue où s'alignent les résidences de samouraïs garde encore aujourd'hui l'atmosphère des villes féodales, et a été classée au patrimoine japonais comme zone protégée comportant un ensemble de bâtiments traditionnels importants. Outre les résidences de samouraïs, cette rue offre de nombreux autres points d'intérêts, et on pourra ainsi y visiter la brasserie Ando, ou participer à des ateliers de kabazaiku, la fabrication d'objets traditionnels en bois de cerisier.

  • Kim Dao

    Kakunodate est aussi connue sous le nom de « Petite Kyoto du Tohoku ». La rue est bordée de bukeyashiki (résidences de samourais) magnifiquement conservés depuis l’époque d’Edo. Pour une modique somme, il est possible d'y pénétrer, et les propriétaires se montrent ravis de vous faire découvrir les lieux.

    Nous avons été accueillis avec le sourire, et on nous a raconté que les personnes qui habitaient de nos jours dans ces demeures étaient les descendants de ces samourais. Il y avait de nombreux objets traditionnels, comme la collection de poupées hina que nous avons eu le privilège de voir. La très belle architecture a été préservée de manière magnifique et on peut encore s’asseoir autour du foyer pour profiter de l’ambiance.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Cette rue toute droite est bordée par de nombreuses résidences de samourais bukeyashiki. Il est possible d’entrer dans la majeure partie des bukeyashiki de Kakunodate pour voir à quoi elle ressemblait à l’époque. Les résidences de samourais disposaient de plusieurs entrées pour les visiteurs en fonction de leur classe : seigneur de province, propriétaire, travailleur, etc. À l’intérieur de la demeure on peut observer de nombreux objets traditionnels comme des poupées hina pour le festival Hina-matsuri en mars ainsi qu’un foyer de charbon (étonnamment sans risque d'incendie) autour duquel on peut s’asseoir pour se réchauffer. Les personnes qui font la visite sont dans la plupart des cas les descendants des anciens propriétaires, qui se font une joie d’expliquer l’histoire et les traditions des guerriers de la région.

Train Akita Nairiku Jukan
Gare de Kakunodate → Gare de Kamihinokinai
Environ 34 minutes / 760 yens
Puis environ 7 minutes à pied

Festival des ballons en papier de Kamihinokinaimore

Festival des ballons en papier de Kamihinokinai

Lors de ce festival célébré pour le Petit Nouvel An japonais vers la mi-février, de gros ballons en papier, qui peuvent atteindre jusqu’à 12 mètres, sont gonflés d’air chaud pour les faire s’envoler comme des montgolfières. Une centaine de ces ballons s’élèvent ainsi pour illuminer le ciel nocturne hivernal. Cette région vivait traditionnellement de la culture du riz et de l’exploitation forestière, ce festival servait donc à adresser des prières pour de bonnes récoltes et pour une bonne santé. Mais plus récemment, les gens confient plutôt aux ballons des prières pour l’année suivante en lien avec la sécurité de leur famille ou une réussite à un examen. Ces prières sont ainsi amenées vers le ciel au cœur de l’hiver.

  • Kim Dao

    Le 10 février chaque année, période qui correspond à l’ancien nouvel an lunaire, se déroule le Festival des ballons en papier à Kamihinokinai, à environ 40 minutes de train depuis Kakunodate. On peut écrire un vœu sur un ballon en papier, dont certain peuvent mesurer plus de 12 mètres de haut, que les gens laissent flotter dans les airs pour que leurs vœux soient exaucés jusqu’à ce qu’ils soient lâchés et s’envolent au ciel. Il n’y a pas que des ballons en papier pour ce festival, mais aussi beaucoup à boire et à manger, pour la plus grande joie des participants.

    Ce festival existe depuis l’époque d’Edo. À l’origine, c’était une occasion lors de laquelle les habitants de la région priaient pour avoir de bonnes récoltes et rester en bonne santé mais, de nos jours, chaque personne écrit son vœux sur un ballon dans l’espoir que les dieux l’exauceront.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Le Festival des ballons en papier de Kamihinokinai se déroule à quelques 40 minutes de train de Kakudate. Son histoire est si ancienne que l’on ignore la date exacte où il fut instauré, et c’est l’un des festivals les plus originaux du Japon. Il démarre chaque année le 10 février, date correspondant au Nouvel An dans l’ancien calendrier lunaire, et rassemble des gens venus du Tohoku et d’ailleurs, qui viennent faire voler haut dans le ciel des ballons dont la taille varie entre 3 et 12 mètres de haut, sur lesquels sont inscrits leurs vœux. De petites gargotes proposent des spécialités du coin telles que du poulet hinai jidori ou des nouilles sautées yokote yakisoba, et j’ai même trouvé quelque chose que je n’avais jamais vu ailleurs : du taiyaki (gâteau en forme de dorade) aux légumes. J’ai vu le fascinant spectacle de l’allumage simultané d’innombrables lanternes magnifiquement décorées, pour certaines par des artistes de la région, de groupes ou d’écoles locales. J’ai pu assister à cet instant où cette région, d’ordinaire si paisible, fait soudain corps lors d’une nuit grandiose consacrée aux célébrations de la Nouvelle année.

Train Akita Nairiku Jukan
Kamihinokinai → Kakunodate
Environ 34 minutes,
760 yens
Puis environ 10 minutes à pied jusqu’à l’hôtel

  • Kim Dao

    Tsuki no Shiori est un restaurant où l’on peut se régaler de cuisine d’Akita. Nous avons commandé un menu qui contenait de nombreuses spécialités locales tel que de la fondue nabe et des nouilles inaniwa udon. En règle générale, les nouilles udon sont plutôt épaisses, mais les inaniwa udon sont, elles, toute plates et très faciles à avaler. Tout est fait main, et c’est un plat que je vous recommande vraiment si vous allez à Akita !

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Il n’est pas rare que ceux qui voyagent aient envie de goûter aux saveurs locales. Le Tsuki no Shiori est fait pour eux ! Le menu contient des algues mozuku, de la fondue nabe, du poisson grillé ainsi que les nouilles inaniwa udon qui sont tant appréciées au Japon. Les propriétaires sont toujours souriants, très attentionnés et très fier de leur restaurant, si bien que l’on a plutôt l’impression d’être dans une salle à manger chez l’habitant que dans un commerce.

Machiya Hotel

  • Kim Dao

    Avec sa situation bien pratique en plein cœur de Kakunodate, le Machiya Hotel Kakunodate est un très bon endroit pour séjourner si vous comptez visiter les différents sites touristiques d’Akita. Chaque chambre est équipée de deux lits, et la douche et la baignoire sont séparées. C’est hôtel est tout nouveau car il vient d’ouvrir ses portes en 2017.

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Le Machiya Hotel Kakunodate a ouvert ses portes en avril 2017 et sa conception est extrêmement moderne. Chaque chambre, en plus de son mobilier et de ses accessoires dernier cri, est équipée d’une petite salle de bain rappelant les bains publics sento, dans laquelle on peut se détendre à son propre rythme.

Quatrième jour

Machiya Hotel

Shinkansen Akita
Gare de Kakunodate → Gare d'Akita
Environ 45 minutes
2 820 yens 
Navette jusqu’à l’aéroport d’Akita
Environ 30 minutes / 930 yens

Aéroport d’Akita

JAL (Japan Explorer Pass) Afficher les détails

Aéroport international de Tokyo-Haneda

  • Kim Dao

    Il y a beaucoup à voir au Japon, aussi est-il indispensable de faire une expérience préservant l’équilibre entre les aspects modernes et traditionnels du Japon. Ce voyage a certes été très bref, mais nous avons pu visiter un grand nombre d’endroits et nous faire de précieux souvenirs. Encore peu connue, la préfecture d’Akita est un véritable joyau caché dont je ne saurais assez recommander la visite. Croyez-moi, vous ne serez pas déçu !

  • Jacobo Arenas Gonzalez

    Akita est une destination encore peu connue parmi les voyageurs qui viennent au Japon. Mais c’est vraiment un endroit qui mérite d’être ajouté à votre itinéraire, si vous souhaiter faire l’expérience de la véritable culture japonaise. Des paysages vraiment magnifiques, les sympathiques habitants de la région, de délicieuses spécialités culinaires, ainsi que des festivals surprenants que vous ne pourrez voir nulle part ailleurs vous attendent à quelques heures à peine au nord de Tokyo.

Suggestions des voyageurs

Pour celles et ceux qui souhaite faire l’expérience du Japon moderne tout en goûtant aux charmes de la culture traditionnelle, ce voyage au cours duquel vous explorerez Tokyo est fait pour vous : un itinéraire à faire absolument ! Le Japon recèle, par ailleurs, nombre d’endroits permettant de faire autant d’expériences tout à fait inoubliables de la culture. La préfecture d’Akita est l’une des plus belles que j’ai visitée et c’est un endroit que je recommande vraiment.

Kim Dao
Freelance
Pays de résidence Australie
  • Loisirs

    Les voyages, la photographie, la musique

  • Nombre de voyages au Japon

    Plus de 20 fois

Suggestions des voyageurs

Si vous désirez goûter aux multiples charmes du Japon moderne tout en profitant de la grandeur de ses traditions, alors la combinaison Tokyo-Akita est sans aucun doute un excellent choix. À Akita, vous pourrez pratiquer de nombreuses activités en plein air et faire des expériences culturelles vous permettant d’apprécier toute la finesse de l’hospitalité à la japonaise, vous détendre et vous ressourcer.

Jacobo Arenas Gonzalez
Professeur d’anglais, écrivain
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: Australie
  • Loisirs

    Les voyages, la musique, la culture, les jeux, manger, les films

  • Durée du séjour à Tokyo

    Un an et demi

Autre itinéraire recommandé pour la même région

Partagez cette page !

Transports

Itinéraires touristiques recommandés

Autres itinéraires passionnants

COPYRIGHT © TOHOKU × TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.

Back to Top